Vaulx-en-Velin se pose aujourd’hui comme la capitale du cardon et a donné son nom à une variété sans épine ; le cardon vert de Vaulx-en-Velin, l’espèce la plus cultivée en France. Cultivé dans la commune depuis de nombreuses années, ce légume d’hiver fait aujourd’hui la fierté des Vaudais. La rédaction du Lyon Bondy Blog est allée à la rencontre de René Pellet, un maraîcher qui cultive ses cardons à Vaulx-en-Velin. Il nous a expliqué d’où venait cette tradition.

 

Le cardon vert de Vaulx-en-Velin est le roi de l’espèce des Astéracées. Depuis des décennies déjà le cardon vert est un emblème de la ville. La tradition du cardon se transmet dans la commune de génération en génération comme nous explique René « Moi je suis fils d’agriculteur. Je suis devenu agriculteur parce que mon père et ma mère étaient déjà agriculteurs. Mes grands-parents étaient eux aussi agriculteurs à Vaulx-en-Velin et ce, depuis 1930. Mes grands-parents ont toujours cultivé les légumes, ils faisaient les marchés pour vendre leurs légumes et c’est là que j’ai commencé à travailler moi aussi avec mes parents; depuis tout petit. J’ai choisi de cultiver moi aussi mes légumes à Vaulx-en-Velin pour rester dans les traditions familiales. C’est vraiment une ferme familiale, on a toujours travaillé en famille comme beaucoup de paysans le font à Vaulx-en-Velin parce qu’ici l’agriculture c’est tout un héritage familial »

Reconnu pour être la meilleure variété de cardon, il est dit plus savoureux et plus ferme que les autres espèces. Même si sa qualité le rend plus difficile à travailler, le cardon vert reste l’élément phare de l’agriculture vaudaise. Cependant la culture des cardons est longue alors que le légume ne se consomme que durant une courte période de l’année. « On sème le cardon en mai, après quand arrive l’automne on commence à attacher les cardons avec une ficelle et on l’enroule d’un plastique noir pour qu’il blanchisse à l’intérieur. On commence à récolter les premiers cardons au mois d’Octobre mais la plupart sont récoltés mi-novembre. C’est un légume qui ne dure que 3, 4 mois » nous explique l’agriculteur.

On peut donc voir dès le mois de Novembre apparaître ce légume, proche de l’artichaut, sur les étals des maraîchers lyonnais. Victime de son succès, on le retrouve également à la carte des plus grands restaurants de la capitale de la gastronomie. Légume très peu calorique, il n’est pas rare de voir le cardon vert figuré au menu des fins gourmets, les veilles de fêtes de Noël, préparé traditionnellement sous forme de gratin.

 

 

Gratins de cardons à la lyonnaise

L’agriculteur nous a également confié que la proximité avec la région lyonnaise rend le circuit de production beaucoup plus simple. « Dans l’année on doit produire près de 10 tonnes de cardons. Grâce au circuit court, la récolte est plus facile à vendre. En plus nous avons la particularité de cultiver des produits bios qui sont de plus en plus demandés par les consommateurs, surtout dans les grandes villes, donc on peut dire que c’est une affaire qui marche très bien. Les gens sont plus rassurés lorsqu’ils s’aperçoivent qu’on leur vend de bons produits frais. »

Ils sont aujourd’hui trois agriculteurs à cultiver le cardon pour leur plus grande, fierté même s’ils déplorent le fait que cette tradition ainsi que le métier de maraîcher attire de moins en moins de jeunes. « C’est une grande fierté car le cardon c’est le légume phare de Vaulx-en-Velin. Après nous il n’y aura sans doute plus de maraîchers à Vaulx-en-Velin. Sur la commune on n’est plus que trois maraîchers à cultiver le cardon alors qu’on était 35 dans les années 70. Les agriculteurs ont tous pris leur retraite et il n’y avait personne pour reprendre la société. Pour la majorité, les enfants n’ont pas voulu reprendre l’affaire familiale. Ils sont allés travailler dans des secteurs différents, par conséquent les fermes ont été vendues et certaines ont même disparues. Moi je trouve que la terre c’est un très beau métier. Si c’était à refaire je referais exactement pareil. » nous a confié Mr Pellet

La ville organise chaque année en l’honneur de ce légume une fête traditionnelle appelée « La fête des cardons » à l’occasion de la fête des lumières. Le 8 Décembre prochain se tiendra la 35ème fête du cardon à Vaulx-en-Velin.  Tous les ans des milliers de convives sont attendus dans les rues du Village de Vaulx-en-Velin le lundi 8 décembre au soir. Au programme: stands gastronomiques, manèges, animations de rue, structures gonflables et trampoline … La soirée d’épluchage est devenue elle tout autant populaire et rassemble de plus en plus d’habitués. Chaque année, près de 600 kilos sont préparés à l’école Paul Langevin, avant le traditionnel repas.

 

Cardons en automne – lesjardinsdalbert.fr

Comme pour une grande majorité de la population vaudaise, le cardon provient de l’immigration. Légume venant d’Algérie, René Pellet nous explique comment cette tradition est arrivée et est restée à Vaulx-en-velin « Les anciens ont toujours cultivé le cardon parce qu’à Vaulx-en-Velin on a une bonne terre pour faire du cardon. C’est une personne venant d’Algérie dans les années 60 qui a eu l’idée de ramener des graines de cardons pour voir si elles allées pousser même avec un climat complètement diffèrent. Il s’est aperçu qu’elles se cultivaient très bien et que la terre était favorable à la pousse des cardons. Par la suite, il en a parlé à d’autres paysans et c’est parti comme ça. Depuis c’est une tradition à Vaulx-en-Velin »

Bien que n’étant pas l’endroit où on en cultive le plus, Vaulx-en-Velin a par son engouement et son agriculture, fait du cardon un légume typiquement lyonnais.