Laura Flessel, ministre des Sports, était en visite officielle à Lyon ce vendredi 19 janvier afin de discuter de la politique de la ville pour combattre l’inactivité physique et faciliter l’accès au sport à tous. Retour sur une journée chargée pour l’ancienne double championne olympique d’escrime.

Dès son arrivée à l’hôtel de ville à 11 heures, Laura Flessel démarrait sa journée marathon. Celle-ci commençait par une réunion avec les différents acteurs publics de la ville au niveau du sport. En tête de file, Yann Cucherat, ancien gymnaste de haut niveau et adjoint au maire, chargée des Sports. Cette réunion avait pour but de décrire les grandes lignes directrices qui guident la politique sportive à Lyon, ville comptant 500 clubs pour 125 000 licenciés.

La majeure partie de cette rencontre a été dédiée à la présentation des projets réalisés par la ville de Lyon. Parmi eux, « enform@lyon », une application qui mêle activité physique et découverte culturelle, et « Re Lyon Nous », un événement qui permet à 5 000 participants de résoudre des énigmes sur des parcours ludiques. La ministre des Sports semblait conquise par ces différents projets, suggérant même des partenariats avec d’autres métropoles françaises.

Suite au déjeuner a eu lieu une visite du tout fraichement rénové gymnase Sergueï Vorontzov dans le 8ème arrondissement. Ces locaux tiennent particulièrement à cœur à M. Cucherat, car ils accueillent le pôle France de gymnastique. Après une visite du centre dirigée par le directeur du gymnase et des échanges avec les jeunes gymnastes, nous avons pu interroger la ministre sur sa visite à Lyon et sur son plan d’investissement sportif dans les quartiers prioritaires de la ville.

Photo 1 (Crédit : Adrien AAZZAB / Lyon Bondy Blog)

« L’idée, c’est vraiment d’utiliser l’expérience des territoires […] pour valoriser la pratique sportive, pour amener au cœur de ces quartiers prioritaires de la ville des activités qui permettraient de répondre à un besoin. »

Nous avons aussi profité de l’occasion pour la questionner sur son plan d’action pour améliorer la professionnalisation du sport féminin de haut-niveau, sujet que nous avons abordé dans notre vidéo-dossier sur Anaëlle Angerville :

« J’aime dire que notre ministère est comme une médaille à deux faces. On a la haute performance et on a le développement du sport partout et pour tous. Il est important que l’excellence soit récompensée chez les hommes comme chez les femmes, mais la clé pour nous, c’est vraiment le développement du niveau amateur. Donner le goût du sport au plus de monde possible, c’est aussi le meilleur moyen pour développer le haut niveau. »

Pour finir la journée, Laura Flessel s’est rendu à « Sport dans la ville », sur les quais de Saône, une association qui prône l’intégration sociale et professionnelle par le sport. Jean-Michel Aulas, président de L’Olympique lyonnais, grande figure du sport à Lyon et partenaire de « Sport dans la ville », était présent pour accueillir la ministre.

Certains jeunes, apparemment pas au courant de la visite, nous ont fait part de leur confusion : « les mecs viennent jouer en costard-cravate, n’importe quoi ». D’autres, un peu plus curieux, ont pu poser leurs questions à la ministre : « il est sympa, Macron ? », « pourquoi l’escrime ? », etc. Mme Flessel a joué le jeu : « il est d’un caractère très sympathique », « je ne voulais pas faire de la danse », etc.

Photo 2 (Crédit : Adrien AAZZAB / Lyon Bondy Blog)

Après cette interaction, les deux co-fondateurs, Philippe Oddou et Nicolas Eschermann, ont présenté deux programmes de l’association, « Job dans la ville » et « Elle dans la ville ». Ce dernier semblait particulièrement intéresser la ministre durant sa prise de parole face aux éducateurs et aux jeunes du centre. Elle a aussi insisté sur l’importance du sport dans les quartiers prioritaires, annonçant que 50 % des investissements de son ministère seraient faits dans ceux-ci et qu’elle ne souhaitait pas de « saupoudrage des fonds publics ».

Après cette ultime visite, un repas était prévu à 20 heures avec les présidents des grands clubs sportifs de Lyon. M. Aulas était présent, accompagné des dirigeants du LOU rugby, de la présidente de l’ASVEL féminin et de représentants du Lyon hockey club. Ainsi s’est conclue cette journée chargée.

Adrien AAZZAB

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.