Dans le cadre d’un partenariat, le Lyon Bondy Blog a ouvert ses colonnes aux élèves du collège-lycée Saint-Julien, à Brioude (Haute-Loire).

Les grands médias, fiables mais peu objectifs

Après la seconde guerre mondiale, en 1946, Charles De Gaulle a déclaré « il n’y a pas de démocratie sans grande presse ». Cette phrase permet de faire le lien entre la politique et les médias. Pour pouvoir voter, il faut être informé. Certains grands médias ont leur opinion politique et la défendent. Les grands médias sont parfois plus proches du buzz que de la vérité. Certains journaux comme Le Monde reçoivent des subventions de l’État et ne doivent donc pas mettre en valeur un parti plus qu’un autre. Ils mettent en valeur les partis politiques les plus importants afin d’obtenir un maximum d’audience. Ils défendent également des personnages politiques importants en les mettant en valeur dans leurs articles, comme TF1 qui a défendu Nicolas Sarkozy et Le Monde pour François Hollande. Cette mise en valeur leur rapporte beaucoup (17 millions d’euros) ; s’ils critiquent le système qui les finance, ils perdent leurs subventions. C’est pour ces raisons qu’ils continuent.

Les médias ne peuvent être sans avis, cela vient de leur intérêt à défendre un ou plusieurs partis politiques. Ils sont fiables, mais impliquent trop leur avis. Ils ne sont donc pas neutres.

Léa, Maxime, Alex et Jeanne.

Pourquoi les politiques donnent-ils des informations aux médias ?

Lors des élections présidentielles, les médias sont un support important pour les politiques. En effet cela leur permet de se faire connaître en exportant leurs idées.

Comment la presse influence-t-elle l’opinion publique ?

De nos jours des milliers de journaux sont vendus. Ils font parties de notre quotidien puisqu’ils ont pour but de nous informer de l’actualité quotidienne, notamment politique. Ainsi, la réputation des politiques dépend du contenu des médias. Par exemple, lors des élections présidentielles 2017, un scandale fiscal a éclaté sur le candidat François Fillon. Par conséquent, de nombreux journaux ont saisi l’affaire et ont mis l’opinion public contre celui-ci, ce qui lui a empêché de prétendre au statut de Président de la République.

De plus, la presse est considérée comme le quatrième pouvoir. En effet, une grande démocratie doit bénéficier d’une grande presse. C’est pourquoi les politiques accordent une grande importante à leur image dans les médias. Certains médias sont d’ailleurs sollicités ou corrompus par les politiques afin de s’assurer une bonne image.

En conclusion, les médias sur les opinions publiques sont très sollicités par ces politiques.

Jeanne, Elise, Etienne et Johan.

Les grands médias français sont-ils fiables ?

Aujourd’hui en France, la politique ne fonctionne plus sans le journalisme. En effet, le rôle des journalistes est d’informer le public sur les projets futurs des politiciens. Malheureusement, tout cela est compromis par certains politiciens qui censurent les journaux en échange de subventions.

Certains politiciens ont des désaccords avec les journaux français. Par exemple, Emmanuel Macron a dû faire appel aux journaux américains plutôt qu’aux journaux français, à cause de relations tendues qu’il entretenait avec ces derniers.

Les journalistes ont une influence sur les campagnes des politiciens (Dominique Strauss-Kahn en 2012 et François Fillon en 2017). À cause de la presse, les réputations de ces deux politiciens ont été détruites et ils n’ont eut d’autres choix que d’abandonner leurs campagnes présidentielles.

Le journalisme et la politique sont complémentaires, mais ils ne sont pas toujours en accord. Nonobstant le besoin d’argent, certains médias se battent pour rester neutres alors que la plupart choisissent la facilité et acceptent les subventions.

Ambre, Guillaume, Aurélien, Typhaine.

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.