Entre la nuit du samedi 3 octobre et la matinée du dimanche, les pompiers ont été doublement victimes de violences à Rillieux et dans le 7ème arrondissement de Lyon.

Samedi 3 octobre au soir, alors que les sapeurs-pompiers de la métropole et du Rhône (SDMIS) intervenaient sur des véhicules incendiés à Rillieux, les engins des pompiers ont reçu des jets de projectiles mettant en danger ces derniers. Au petit matin, une rixe éclate dans un bar associatif du 7ème arrondissement. Un sapeur-pompier de la caserne d’en face (caserne de Rochat) intervient et reçoit un coup de hache à la tête. Le sapeur-pompier blessé est ensuite amené à l’hôpital. Ses jours n’ont pas été mis en danger et il est maintenant sorti de l’hôpital. Dans les deux cas, des plaintes ont été déposées. 

Les sapeurs-pompiers rencontreront le préfet ce mercredi 7 octobre à 14h au SDMIS. 

Marc Darcissac (représentant CHSCT et membre de la commission exécutive de la CGT-SDMIS) nous a répondu à propos de la visite du préfet : « Nous allons lui demander comment il compte régler ces problèmes. Ils veulent nous passer à deux au lieu de trois effectifs par engins nous sommes contre et demandons plus d’effectifs par engin. Nous voulons une vraie politique de recrutement aussi bien pour les pompiers que pour les policiers car on se rend compte que les caméras de vidéo-surveillance n’ont pas d’effet sur le terrain ».