Après le succès de la web-série « J’irai rapper chez vous » crée par Andy Kayes, voici venu le temps des concerts. Pour cette première édition, le Ninkasi Gerland a accueilli le 19 avril 2013 le jeune rappeur 3010 ainsi que le duo Mim & Entek. Andy Kayes, rappeur aux multiples influences et organisateur de la soirée, nous a accordé du temps pour répondre à nos questions.

andy kayes

Lyon Bondy Blog : Bonsoir Andy, peux-tu nous expliquer le concept de J’irai Rapper chez vous ?

Andy Kayes : J’irai rapper chez vous est une web-série qu’on a lancée où, en gros, je m’incruste chez des beatmakers à travers l’Europe, et bientôt on espère le monde. Les beatmakers me présentent les gens avec qui ils bossent, leur coup de cœur… On filme ces rencontres, et ça dure 3 minutes 30 par épisode.

Où peut-on retrouver les épisodes ?

Sur le net, sur You tube. (La chaîne You Tube de J’irai rapper chez vous)

Comment as-tu eu l’idée de cette web série ?

En fait, j’ai toujours voulu voyager par le biais de ma musique. Du coup c’était une émission parfaite, qui réunit mes deux passions.

Faire le tour de l’Europe, voyager, ça coûte assez cher. Comment faites-vous pour le financement ?

Oui, ça coûte cher ! On essaye de voyager au moindre coût : On choisit les destinations en fonction des vols, et puis on se débrouille avec l’argent qu’on gagne sur nos CDs et nos rotations. On l’investit dans le projet.

Tu comptes parcourir d’autres villes ?

Oui, on a eu des contacts en Pologne et en Hongrie. Après, il faut voir, je fonctionne vraiment au coup de cœur. Il faut que le groupe me plaise. Je dirai même que leur musique doit me plaire plus que la destination.

Le premier concert de J’irai rapper chez vous se déroule à Lyon, tout comme la première émission. C’est une coïncidence ou tu es très attaché à la ville ?

Ça me tenait à cœur d’une part parce que notre studio est basé à Lyon, et on s’est dit que ça pouvait être cool de faire la soirée ici, de faire bouger un peu la ville.

Pour les concerts, tu comptes en faire partout en Europe ?

À travers l’Europe c’est ambitieux, on veut d’abord en faire à Paris. Mais si le concept marche bien, pourquoi pas.

Le concert de ce soir, comme la web-série, est gratuit. Cela est important pour toi ?

Oui, on a de la chance avec les circonstances qui nous permettent de faire ça gratuitement. Je ne dis pas que la musique devrait être gratuite, mais si je peux faire un concert gratuit ou organiser un évènement gratuit, je le fais.

Ce soir, il y a 3010 et Mim & Entek  sur scène. Comment les as-tu choisis ?

Ce sont des coups de cœur. Ces mecs qui sont en train de monter en ce moment, je trouve ça plus intéressant que de prendre des gens déjà installés. J’aime bien faire découvrir des artistes.

Justement, si tu avais un conseil à donner aux jeunes artistes, quel serait-il ?

D’avoir un plan B, de ne pas tout miser sur le rap. Tu t’enlèves cette pression de vouloir plaire, de vouloir réussir à tout prix et au final, tu fais plus de choses qui te ressemble.

Est-ce qu’il est facile d’avoir des artistes pour la web-série et les concerts ?

Au début de la web-série, les gens ne connaissaient pas donc ce n’était pas évident. Mais on a eu de la chance. L’épisode de Berlin nous a ouvert des portes, notamment parce que Yarah Bravo a accroché au projet qu’elle nous a présentés aux bonnes personnes. Derrière, ça nous a permis de faire un autre épisode. Le plus difficile est de commencer.

Pour finir, qu’est-ce qu’on peut te souhaiter ?

Que mon deuxième album soit cool ; que la web-série et les concerts marchent, et que cela crée de l’engouement.
Retrouvez l’ITW sur 3010 : le futur du RAP ?

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.