Après la démission précipitée de Gérard Collomb, le Lyon Bondy Blog a recueilli les nombreuses réactions  des élus de différents bords. Son retour à la tête de l’exécutif local va engendrer quelques remous. 

 

Le retour de Gérard Collomb à la Mairie de Lyon n’est une surprise pour personne. C’est le timing de cette annonce qui interroge. 

La maire du 1er arrondissement, Nathalie Perrin-Gilbert (Groupe de Réflexion et d’Action Métropolitaine), est l’une des voix les plus radicales. « Ce n’est pas étonnant mais consternant » commente-t-elle. Elle rajoute « C’est un grand manque de responsabilité politique de laisser un ministère aussi important vide, quasiment du jour au lendemain. » Son adjoint Elliott Aubin (La France Insoumise) est sur la même ligne : « c’est très ancien monde, très méprisant pour la démocratie. » 

Autre réaction celle de la conseillère régionale du Rassemblement National, Muriel Coativy : « Autant un retour après les Européennes aurait été compréhensible, autant je pense que revenir maintenant c’est une mauvaise décision. Il y a une forme de lâcheté. » 

« Lyon pouvait se passer de Gérard Collomb »

Les élus ont plusieurs griefs à l’encontre de l’ancien locataire de la place Beauvau. « Il a eu des discours similaires à des discours de la droite dure. Nous nous battrons jusqu’au bout pour qu’il ne soit pas réélu. » s’indigne le jeune socialiste Rayane Guerboub

De son côté, l’élue municipale communiste Isabelle Granjon, critique les méthodes du futur édile : « sur le plan humain il demande de l’abnégation à Képénékian à qui il a cédé sa place le temps de sa prise de pouvoir à Paris. Lui, n’est pas aussi fidèle. Georges Képénékian démissionne tout de suite, Macron lui a demandé de rester, il a insisté, il est parti. » Même constat du côté de Muriel Coativy : « Lyon pouvait se passer de Gérard Collomb un an de plus. Il n’y avait pas le feu dans la maison ». Les ardeurs de l’opposition qu’un sympathisant de La République En Marche (LREM) tente de tempérer :  « Je ne vois pas ça comme un abandon. C’est une honnêteté de la part de la personne qui ne sent plus capable de remplir la fonction ». Il rebondit également sur les déclarations du président du Sénat Gerard Larcher : « J’ai entendu M. Larcher dire ce n’est pas correct, qu’il ne veut plus servir la nation. C’est au contraire la volonté de servir la nation qui fait qu’il quitte son poste. » 

En effet, loin d’être un retour en terrain conquis, la décision de Gérard Collomb ne passe pas inaperçue, contrairement au rejet de sa démission par le Président de la République.

 

Le Lyon Bondy Blog a  pris contact avec le parti des Républicains et l’Union de Démocrates Indépendants (UDI), qui n’ont pas donné suite à notre demande d’informations.

Ce qu’en pense les Lyonnais

 

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.