En meeting à Lyon, Valérie Pécresse s’imagine déjouer l’«ultimatum de Macron»

Lors de sa dernière allocution avant le premier tour, la candidate Les Républicains a multiplié les attaques à l’encontre d’Emmanuel Macron. Ce jeudi 08 avril, elle a appelé à « ne pas se faire voler l’élection » devant une foule en liesse.

Elle voulait rassurer ses troupes à l’occasion de son dernier meeting avant le premier tour des élections présidentielles. Présente au Stade Gerland à Lyon jeudi 08 avril, Valérie Pécresse, candidate du parti Les Républicains (LR) a appelé à déjouer les sondages qui la placent très loin derrière Emmanuel Macron et Marine Lepen. « Mon message est simple, ne vous laissez pas voler cette élection ! Ne vous y trompez pas, nos idées sont majoritaires en France ! », s’est-elle écriée sous les applaudissements du public. Un discours marqué par les attaques de la candidate contre le président sortant et notamment sur sa non campagne, le qualifiant de « président anguille » qui veut « imposer un ultimatum : celui de son face-à-face avec Lepen ». Elle a soutenu qu’il s’agissait là de « l’assurance réélection » du candidat La République en Marche.

L’optimisme reste de mise dans les rangs de Valérie Pécresse

Valérie Pécresse et ses soutiens ont aussi tenu à réaffirmer les différences entre Les Républicains et le parti LREM ou l’extrême droite. « Notre droite n’a rien à voir avec l’extrême droite, affirme Damien Abad. Elle ne pourra accepter aucun accommodement raisonnable avec Éric Zemmour ou Marine Le Pen. » La candidate LR a quant à elle qualifié Emmanuel Macron de « président du plagiat » et a affirmé qu’il « n’est pas de droite ». D’après elle le seul vote à droite est le sien. Elle demande à ses partisans de « ne pas tomber dans ces deux impasses et de refuser la démagogie des extrêmes que veut imposer le président sortant ».

La seconde partie du discours était dédié à la présentation des mesures de Valérie Pécresse, tout en continuant à égratigner le bilan d’Emmanuel Macron : « Je vais faire les mesures que le gouvernement n’a pas eu le courage de faire, se vante-t-elle. Je vais faire la réforme des retraites, je vais faire la réforme de l’état ! » Des déclarations acclamées par les 1300 personnes présentes dans la salle. La candidate a terminé son discours avec un ultime « Nous allons gagner ! » rageur, couvert par les cris de la foule qui scande son nom. Peut-être l’ultime tentative de rassemblement d’une candidate placée loin dans les sondages derrière les favoris. Malgré tout, cela ne l’a pas empêchée d’affirmer que « l’optimisme reste de mise ». Au sein de son électorat en tout cas les partisans veulent y croire pour le premier tour. 

Géraldine, 51 ans croit au bon résultat de sa candidate

De nombreux soutiens présents dans la salle

Valérie Pécresse a pu compter sur la présence d’un grand nombre de militants et d’une grande partie de ses soutiens comme Laurent Wauquiez, président du conseil régional d’Auvergne Rhône-Alpes ou Michel Barnier, candidat malheureux à la primaire LR. Beaucoup d’entre eux ont défilé sur la scène pour affirmer leur soutien à la candidate  : « Vous avez devant vous une véritable dame de fer ! » lance Béatrice de Montille, candidate LR aux législatives de juin prochain, à l’adresse de Valérie Pécresse, tandis que le sénateur Bruno Retailleau vantait son « immense courage ».

Une nouvelle fois, beaucoup de critiques ont été adressées au président sortant : « Emmanuel Macron a voulu faire le choix de l’impasse de la démocratie », s’est exclamé Laurent Wauquiez sous des huées du public. Un public qui scande son mécontentement : « Et un, et deux, et cinq ans de trop ! » peut-on entendre dans la salle à chaque évocation de LREM. Laurent Wauquiez en a profité également pour rappeler que Les Républicains avaient encore des choses à prouver aux Français. « Le doute pour nous, c’est de savoir si nous sommes encore capables de renverser la table », a-t-il concédé, avant de renchérir : « La preuve que tu [Valérie Pécresse] en est capable c’est que tu l’as déjà fait ! »

Jean, retraité est satisfait du discours

Venus de toute la France, de nombreux jeunes soutenant Valérie Pécresse se sont aussi rendus sur place pour encourager leur candidate. Ils ont notamment réalisé un clip de campagne pour LR, et sont montés sur scène pour affirmer qu’ils continueront de militer jusqu’au bout. Ils étaient à l’origine d’une grande partie de l’ambiance de la soirée, tantôt scandant les noms des élus présents dans la salle, tantôt hurlant leur mécontentement vis-à-vis du bilan d’Emmanuel Macron. Pour eux, pas de doute, Valérie Pécresse est la seule candidate capable de redresser la France :

Nicolas, 18 ans responsable dans le comité de soutien de Haute-Savoie pour Valérie Pécresse et Thomas nous parlent du rapport aux jeunes avec Valérie Pécresse

Le meeting s’est terminé par une salle comble chantant la marseillaise. Il s’est poursuivi puis par une soirée privée avec de la musique.

Loris Castaing

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.

Voir tous les articles de La rédaction →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *