Ce lundi 5 février, le jury des Lions du Sport, composé de Sidney Govou, Carine Galli, Stéphane Diagana, Cécile Siméone et Aline Sam-Giao – directrice générale de l’auditorium de Lyon a sacré quatre athlètes. La rédaction du Lyon Bondy Blog a choisi de s’intéresser aux déçus de la cérémonie.

Lauréats des Lions du sport
Crédits : Hugo Dervissoglou

Organisée à l’auditorium de Lyon, les Lions du Sport 2017 ont sacré la tenniswoman numéro 7 mondiale Caroline Garcia. Elle devance la championne du monde et d’Europe de plongeon en duo Laura Marino, le capitaine de l’Olympique lyonnais Nabil Fékir, ainsi que l’ancien ouvreur du XV de France Frédéric Michalak, coup de cœur du jury.

Caroline Garcia, joueuse de tennis
Crédits : Hugo Dervissoglou

La lauréate de l’an dernier, la lanceuse de disque Mélina Robert-Michon était de nouveau présente suite à sa médaille de bronze aux championnats du monde et sa victoire au DécaNation. La native de Voiron (Isère) est cette fois repartie bredouille. Au rayon des déceptions s’ajoutent le hockeyeur slovaque Samuel Takac, les basketteurs de l’ASVEL Charles Kahudi et Mélanie Plust, la gardienne de l’OL et des bleues Sarah Bouhaddi ainsi que le pongiste handisport Maxime Thomas.

Le dernier déçu est Hugo Boucheron. Enfin sacré lors des championnats de France, il a manqué le coche lors des finales des championnats du monde en Floride avec une sixième place en finale, malgré le meilleur temps des demies. Il aura l’occasion de prendre sa revanche lors des championnats du monde en Bulgarie au mois de septembre.

« Je compte décrocher l’or à Tokyo »

Hugo Boucheron
Crédits : Hugo Dervissoglou

Après la remise des prix, le pongiste Maxime Thomas, qui repart sans trophée, a réagi : « je m’y attendais au vu de la concurrence. J’aimerais bien que le handicap et le handisport soient un peu plus portés ». Le Lion d’or est un trophée que ce Lorrain de naissance compte bien soulever un jour : « c’est un bon moyen de montrer les performances de haut niveau que l’on peut réaliser en handisports. Je compte bien tout faire pour aller décrocher l’or à Tokyo en 2020 après le bronze de Rio ».

Le licencié du club sportif Charcot a tenu à saluer l’exposition grandissante des athlètes handisports. « Il faut saluer l’effort de France Télévisions qui déploie une équipe spécialement pour les paralympiques et propose plus de 100 heures de direct. J’espère que cette médiatisation va permettre à des jeunes en situation de handicap de se mettre au sport. Participer aux jeux et remporter une médaille, c’est un sentiment indescriptible ».

Hugo Dervissoglou

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.