Leurs projets suscitent l’intérêt. Des associations locales émettent des initiatives qui résonnent pour leurs actions volontaires et citoyennes. Le Lyon Bondy Blog s’engage à rependre leur écho par cette série de portraits d’association.

la maison des passages (1)

La Maison des passages s’impose historiquement à Lyon comme haut-lieu des échanges interculturels. Nos rencontres se poursuivent donc avec cette structure. Situé dans le quartier du Vieux-Lyon, cet édifice présente un certain cachet. Ce bâtiment conserve l’histoire d’un lieu particulier à découvrir. La façade est en vieilles pierres. A l’entrée, l’encart « Maison des passages » est des plus incitatifs. Nous poussons donc cette large porte du 44 rue St George.

Un portique guide le pas vers une modeste cour. Une seconde porte reste à franchir avant d’être accueilli par Nadia Sebihi, chargée de développement à la Maison des passages. Elle présente les espaces : « Ici, nous disposons de trois salles en location pour des réunions, conférences ou expositions…  Il y a également une terrasse et salle de détente ».Cette maison offre une grande capacité d’accueil avec de près de 190m². L’association crée en 2005 représente à la fois ce lieu physique et la structure qui le gère. Ils ont choisi l’inter culturalité et le métissage comme champs d’action. Nadia Sebihi explique pourquoi.

SON : Pourquoi l’interculturalité (1’03”)

Le terme « inter culturalité » prend tout son sens à travers une programmation variée. Parallèlement aux rencontres organisées par la structure, des collectifs indépendants concrétisent leurs projets dans ces locaux. De multiples organisations et des publics différents y sont de passage. L’humain est au cœur de chaque évènement.

SON : la culture au sens anthropologique (1’42)

La visite guidée ne pourrait se poursuivre sans un petit rappel de l’histoire politique et sociale du lieu. Du Parti Socialiste Unifié en 1970, aux premières radios pirates lyonnaises dont Radio Canut ; tous y ont trouvé siège. Dans les années 80, le lieu a été géré par les membres de l’association Centre d’Expressions Populaires. La Maison des passages, initiée conjointement par un collectif d’individus et d’associations, gère le lieu depuis 2005. D’autres structures y siègent toujours, comme c’est le cas notamment pour Attac-Rhône. Alors quels sont les nouveaux publics sensibles aux activités de ce lieu de passage ? Eléments de réponse avec la chargée de développement toujours, Nadia Sebihi.

SON : un public éclectique (0’45”)

Pour conclure simplement, voici les objectifs 2013 de l’association Maison des passages.

SON : objectifs 2013 (0’25”)