Ce dimanche après-midi, l’ASUL Vaulx-en-Velin accueillait l’AUNIS Handball La Rochelle Perigny pour ce qui allait être, leur tout dernier match à domicile de la saison. Une rencontre qui s’est soldée par une belle victoire asuliste sur le score de 32-26, qui laisse entrevoir une fin de saison canon pour les vaudaises.

présentation des joueuses des deux équipes

1ère mi-temps : un retard à l’allumage pour Vaulx-en-Velin

C’était bien la Rochelle qui avait la main mise en ce début de rencontre, avec un bon pressing offensif. Après seulement une minute de jeu, la capitaine asuliste Marion Grange, suite à un avertissement, concédait déjà un premier pénalty aux rochelloises. Penalty transformé par la capitaine, Fanny Billac. Quelque peu fébriles en défense et dans les transmissions, les vaudaises concédaient bon nombre de pertes de balles, ce qui faisait l’affaire de la Rochelle, qui leur infligeait un 0-3 en 4 minutes de jeu. Piqué au vif, l’Asul reprenait sa marche en avant, en rentrant davantage dans son match : 3-5 puis 4-5 par Clémence Denizou et Perrine Petiot à la 6ème minute, allant même faire balbutier le handball rochellois avant d’égaliser une minute plus tard sur un but d’Estel-Daniel Memana, 5-5 (7e min). Les 10 premières minutes de jeu seront quand même en faveur de l’Aunis handball, dans match très engagé de part et d’autre. Sheila Segura-Grau et Léa Diharce donneront un peu d’air aux rochelloises 5-7 (10e min). La suite, les vaudaises élèveront leur niveau de jeu et la doublette Leythienne – Kablouti-Gasmi, permettra à l’Asul de reprendre l’avantage et de rentrer aux vestiaires sur le score de 15-13.

« On a mal débuté le match, puis les filles ont su se remettre dans le jeu et au final on termine devant à la pause. Espérons qu’à la fin on sera toujours devant », nous déclare un supporter de Vaulx-en-Velin à la pause.

2ème mi-temps : l’Asul passe la vitesse supérieure

Le deuxième acte sera à l’image de la bonne deuxième phase de jeu asuliste dans la 1ère mi-temps. Plus tranchantes en attaque avec la main chaude de Chayma Kablouti-Gasmi (7 buts sur 7 tirs) et solides en défense à l’image de Laetitia Benouamer, les joueuses de Romain Conte laissaient dérouler leurs offensives. Et que dire de la gardienne Pauline Leythienne. Impériale dans les cages avec pas moins de 15 arrêts, l’Aunis se heurtait à un véritable mur asuliste. Écœurées par une Pauline Leythienne des grands soirs, les rochelloises vont peu à peu perdre pied (21-15, 38e min). Penalty stoppé, poteaux, rien y fait, les protégées de Laurent Grammont vont cruellement manquer de réalisme, laissant s’engouffrer derrière, l’assaut asuliste. La Rochelle va alors tenter de limiter la casse par le biais de Sheila Segura-Grau (8 buts) et Camille Lefebvre (5 buts) mais l’Asul sera véritablement trop fort et scellera le score final à 32-16.

Réactions d’après match

Moment choisi pour aller recueillir les témoignages des entraîneurs des deux équipes, avec une frustration clairement affichée de la part de Laurent Grammont, le coach Rochellois : « Il y a eu beaucoup trop de déchets alors que je pense que même l’ASUL était loin d’être à 100 %, donc il y avait vraiment un peu trop de déconcentration de chaque côté et c’était l’équipe qui a réussi à respecter un peu plus les bases qui s’est imposée. Il nous a manqué beaucoup de concentration et puis de fraîcheur vu les pertes de balle qu’il y a eu. Pour la dernière rencontre dans quinze jours à domicile, on va tout faire pour s’imposer. Pour l’instant on est nul à l’extérieur et on est bon à domicile, donc on va essayer de continuer la série ».

Côté locaux, c’est avec une mine beaucoup plus réjouissante que se présente à nous le coach asuliste, Romain Conte, pleinement satisfait de ce qu’a produit son équipe lors des dernières journées de championnat : « Le travail paye enfin. On a énormément souffert en février / mars, on n’a pas lâché, on s’est remis en question, on a bossé la vidéo, les entraînements, le projet, et voilà, ça prend forme enfin et ça fait vraiment plaisir. On ne va pas dire trop tard parce qu’au final la saison est quand même belle, on n’oublie pas qu’on a galéré et que l’année prochaine il faudra éviter de perdre du temps bêtement comme ça au début. J’aimerais bien que ça continue du coup, le jeu est en place et ça fait vraiment plaisir à voir. J’avais un peu peur qu’on ait une forme de décompression en se disant que l’objectif du maintien est atteint et on est en roue libre. On a remis tout de suite les choses au clair, fallait être concentré, pour nous, pour le public. Après c’est un style de jeu, un style de défense qui nous va bien, on a des joueuses pour le duel, pour couvrir notre arrière et encore une fois ça passe par une grosse défense, Pauline (Leythienne) qui fait des arrêts derrière et on peut monter les ballons. On reste cohérent dans notre jeu donc c’est cool on peut souffler maintenant ».

Concernant la dernière journée face à Saint-Grégoire de Rennes, une équipe qui les avait battu ici-même, et la possible position de 4ème du championnat, le coach se veut davantage mesuré : « Ça ne dépend pas de nous déjà, faudrait que Saint-Amand perde donc honnêtement ce n’est pas un objectif. A Rennes ce qui va être important ce n’est pas une revanche contre elles, mais contre nous. On a été ridicules à la maison au match aller, c’est là qu’on avait commencé à dégringoler, donc l’objectif c’est de voir le chemin parcouru et si on a réussi à avancer contre une équipe comme ça ».

Très belle après-midi donc pour l’ASUL Vaulx-en-Velin, qui enchaîne ainsi sa 5ème victoire de suite en championnat, sa 8ème de la saison. Une « der » à domicile parfaitement maîtrisée, qui permettra aux vaudaises de finir à une plaisante 5ème place. Mais l’aventure n’est pas totalement terminée : le déplacement dans quinze jours à Rennes, face à Saint-Grégoire pour clôturer cette saison 2016/2017, pourrait voir l’Asul terminer au pied du podium et conclure ainsi, sa plus belle saison.