Pour le compte de la neuvième journée, l’Asul Vaulx-en-Velin a reçu cette après-midi  l’équipe de de Stella St-Maur. Un match à double tranchant pour les deux équipes.
 
 

Avant que le match commence, une minute de silence à été observé pour rendre hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 respecté par le public. Pour un match de dimanche après-midi, le public vaudais est au rendez-vous pour soutenir son équipe favorite. Ce match vaut son pesant d’or car le perdant pourrait le payer pour de la suite de la saison afin de passer la trêve des confiseurs au chaud.

Première mi-temps : Sylva rassure son équipe

Les vaudaises commencent tambour battant le début de la rencontre. En cinq minutes, elles infligent à leurs adversaires un cinglant cinq à zéro. Leur gardienne Christiane Sylva avec ses arrêts, dégoûte les attaquantes de St-Maur. Olivier Orfèvres est excédé par le comportement des joueuses. Il demande un temps mort pour casser la dynamique de l’équipe de Vaulx-en-Velin. Choix payant. Cela remet un peu d’ordre dans l’équipe de la région parisienne. Rysankova (Stella St-Maur) prend ses responsabilités et remet son équipe sur de bons rails et sa team montre les dents et devient plus agressive, sept à quatre pour Vaulx-en-Velin. Le public est conquis par le début des ses protégées mais les joueuses du 94 en on décidé autrement, l’Asul commence à perdre le fil du match. Romain Conte entraineur des vaudaises prend un temps-mort pour recadrer ses joueuses. Le match commence à s’emballer et le jeu devient plus fluide et les deux équipes se rendent coups pour coups, même Thipphany Plee gardienne du club du Val de Marne prend exemple sur son homologue adverse, en ne laissant plus rien à rentrer, mais le mal est fait. A la fin de la première mi-temps, les vaudaises prennent la tête au score 14-12 mais elles peuvent remercier leur gardienne, Christiane Sylva.

A la mi-temps , nous interrogeons un supporteur et une supportrice de l’Asul. Le premier nous déclare: ” Nos joueuses devraient plier le match en début de deuxième mi-temps, mais heureusement que l’on a notre gardienne car elle rassure notre équipe“. La deuxième nous confie: “Elles ont joué collectivement, ce qui est agréable à voir. Sylva, elle est géniale et pour ma part, c’est grâce à elle que nous sommes en tête à la mi-temps“. 

Deuxième mi-temps : les Vaudaises assurent l’essentiel

En ce début de deuxième mi temps, Pauline Lestienne remplace Christine Sylva, ce qui est fréquent en handball. Le début du deuxième acte est plus haché que le premier acte car les défenses deviennent plus hermétiques et prennent le dessus sur les attaques. Le soutien du public se fait de plus en plus sentir ce qui va réveiller les joueuses vaudaises. L’équipe de St-Maur se rebiffe et revient au score (18-17). Leur coach commence à montrer de la voix pour recadrer ses joueuses mais cela restera vain sur la suite du match. Le début de match va être fatal pour les joueuses du Val de Marne. Malgré leur bon début du seconde période, elles vont le payer très cher en fin de match en s’écroulant dans les dernières minutes. les vaudaises étaient plus fortes ce soir et elles finissent le match avec quatre buts d’écart 27 à 23.

Réactions d’après match

A la fin du match, nous essayons de recueillir les témoignages des entraineurs et des joueuses des deux équipes. Olivier Orfèvres plutôt excédé, revient pour nous sur le match:” Je sus déçu de la défaite. Notre début de match à été catastrophique, cinq à zéro, c’est dur à remonter. Cela nous a été fatal, ça fait vraiment chier. La gardienne vaudaise a su bien casser le rythme de nos attaques et on a perdu tous nos moyens. C’est le contraire de nos gardiennes qui n’ont pas fait un arrêt, car Sylva, elle visionne, elle bouge beaucoup. Les joueuses n’ont pas su écouter les consignes et c’est pour cela qu’on perd bêtement“. Romain Conte entraineur, heureux de la victoire de ses joueuses:” le début du match était plutôt convaincant mais après on s’est relaché, ce qui aurait pu nous coûter la victoire. C’est le danger avec ce genre d’équipe qui endort un peu et il faut être super attentif chaque seconde“. Karen Gadelha capitaine et gardienne de l’équipe de St-Maur un peu dépitée, revient pour nous sur la défaite: “On a fait top d’erreurs tout au long du match. c’était un match pour nous mais on a fait pleins de petites bêtises qui nous coûté la victoire. On a un gros problème de constance sur nos matchs mais il faut travailler pour nous améliorer“. Nous apercevons Christine Sylva et elle se confie sur son match: “Il fallait qu’on gagne ce soir, j’ai sorti le bleu de chauffe, ce qui a vite rassurer mes coéquipières, ça nous a faciliter la suite du match. J’étais concentrée du début jusqu’à la fin de la première mi-temps. Je suis contente et cela nous donne un peu d’air“. Clémence Denizou (Asul), contente de la victoire, déclare:”Chris (gardienne Asul), elle a grave géré et on également bien défendu. Dès qu’on touchait , on faisait des fautes qui ont permit de casser le rythme de leurs attaques. Notre agressivité à été une force pour cette victoire. On est une équipe bien soudée et une fois que tout va bien, on est difficile à battre“.
 
Un match, où il y eu beaucoup de phases d’un coté comme de l’autre. Les cinq premières minutes ont été fatales aux joueuses de St-Maur. Le mot d’ordre était “No easy handball”. Christine Sylva a été une pièce maitresse lors de ce match, ce qui permet aux joueuses vaudaises de souffler avant leur prochain match. Espérons qu’elles vont remonter au classement et prendre plaisir sur le terrain. Affaire à suivre

Etienne Aazzab

Etienne a contribué depuis 2 ans dans le journal satirique FOUTOU’ART. Il a intégré l’équipe du « clic 2014 » : Collectif local d’informations citoyennes à partir de novembre 2013. Il rejoint le Lyon Bondy Blog à partir de janvier 2014.
Twitter : @AazzabEtienne

Ses sujets de prédilection : #Politique #Société #Sport