Mr Carraway se souvient de sa rencontre avec un dénommé Gatsby. « Jamais il ne rencontrera un autre homme avec une telle propension à l’espoir. » Nous sommes dans les années 1920, New York connaît une période de boom économique sans précédent, des fortunes phénoménales se créent et s’érigent en maîtres de la ville. Les riches envahissent la baie de Long Island, les palaces prennent place.

GatsbyMr Carraway n’est que le personnage secondaire, il est l’observateur, le révélateur et finalement le seul véritable ami de Jay Gatsby. Alors qu’originellement il rêve d’être écrivain, il s’installe à New York, abandonne son ambition et devient courtier en bourse. A la poursuite du rêve américain, il emménage dans une modeste demeure de Long Island, à quelques pas d’un sublime et exubérant château dont le propriétaire est réputé dans tout New York pour ces fêtes mémorables et fastueuses.

Le mystère plane autour de ce Mr Gatsby, tout le monde le connaît mais personne ne l’a jamais vu, des rumeurs circulent mais personne ne sait rien de sa vie. Il aurait été entre autre espion allemand, il aurait étudié à Oxford et viendrait d’une famille aisée.

La féérie de New York

Un matin, Mr Carraway reçoit une invitation personnelle de Mr Gatsby. Personne n’a jamais été invité officiellement. Il se rend le soir même à la fête. Il assiste à une parade incessante et très plaisante de costumes, d’alcool, de feux d’artifices, de paillettes, de shows, de plongeons ; le tout accompagné d’une musique électrisante et contagieuse. Le spectacle est fabuleux, séduisant, les décors littéralement féériques et enfin, Mister Gatsby entre en scène.

La première partie du film est spectaculaire mais je commence à me poser la question : qu’a-t-il de si magnifique ce Mister Gatsby ? Il semble que le personnage n’ait aucune profondeur et que nous assistions simplement à des orgies certes ahurissantes de beauté et d’artifice. Mais où veut-on en venir avec ce portrait de la démesure ? D’une société où règne l’argent et les infidélités, le cynisme et la corruption vont de pair. Ainsi, l’histoire se met petit à petit en place.

Les caractères des personnages se dessinent. La magie de la réalisation s’opère dans des décors féeriques. Le glamour s’efface et Gatsby se révèle. Avec lui, la dimension hallucinante de l’ambition prend tout son sens.

Who’s Gatsby?

Gatsby fascine, Gatsby intrigue, mais est-ce que Gatsby existe ? Oui! Gatsby est jeune, resplendissant et très discret. Et il n’a pas choisi d’investir ce château pour n’importe quelle raison. Daisy, la cousine de Mr Calloway, habite en face de la baie ; quelques kilomètres d’océan les séparent et chaque soir, Mr Gatsby observe l’attirante « green light » qu’il cherche à posséder.

Cela fait 5 ans que Daisy et Gatsby ne se sont pas rencontrés. Daisy est mariée à Tom Buchanan, un richissime sportif qui la trompe sans la moindre pudeur. Une rencontre organisée par Mr Carraway les réunit tous les deux dans la maison de celui-ci. A présent, Gatsby est Gatsby. Mais qui est-il exactement ?

Malgré son incommensurable richesse, Gatsby n’est personne sans elle, la fameuse Daisy. Il ne l’a pas revue après la guerre. Avant, il voulait devenir quelqu’un ; mais elle n’a jamais cessé de faire partie de son rêve et désormais, ce rêve doit prendre vie. « Le réel accomplissement de Gatsby, c’est de nous montrer un état d’esprit. C’est un état de faim spirituelle et d’insatisfaction, de mouvement et de curiosité, d’exitation et d’anticipation » écrit Joshua Rothman du New Yorker dans une critique complète et génialement écrite.