L’Olympique Lyonnais remporte une victoire précieuse (3-2) dans la course à la Ligue des Champions face à des Marseillais qui peuvent se sentir lésés dans une rencontre entachée d’erreurs d’arbitrages.

Le choc de la 34eme journée de Ligue 1 aura vu un match prolifique. Prolifique en buts, mais aussi en intensité. Une rencontre olympique surnommé « Olympico » qui est devenu un match spectaculaire en buts depuis quelques saisons.

Un match qui d’entrée de jeu s’est vu entaché d’une grosse faute d’arbitrage. Ayew contrôle le ballon de la poitrine à l’entrée de la surface avant de voir Remy surprendre Hugo Lloris d’une frappe aussi rapide que sèche (11ème). M. Lannoy l’arbitre de la rencontre en décide autrement. Il y voit un contrôle de la main de la révélation Marseillaise de la saison, et annule le but. C’est le tournant du match.

Les hommes de Didier Deschamps se font bousculer par la suite. Malmenés, c’est logiquement qu’ils se font prendre sur le penalty de Lisandro (25eme) après une faute évidente de Diawara.

Delgado bien en jambe donne un avantage plus conséquent dans une contre attaque éclair (69eme). L’autre tournant du match, la sortie de Lisandro pour un claquage. Des lyonnais alors perdus sur le terrain et en manque de ballon se font très rapidement surprendre. Lucho (70eme) puis Loic Remy (78eme), l’ancien Lyonnais permet aux Marseillais de revenir logiquement dans ce match crucial pour la fin de saison.

Seulement « l’Olympico » à cette saveur particulière et cette rencontre ne pouvait se solder par un nul. C’est le match que choisit le revenant Cris pour inscrire le but salvateur à la 84eme. Une reprise qui vient se loger au ras du poteau d’un Mandanda impuissant. Les lyonnais remportent ici une victoire cruciale pour la suite de la saison. A quatre match de la fin du championnat, les gônes sont lâchés et semble bien décider à vouloir décrocher cette deuxième place marseillaise à seulement 3 points. Avant de voir plus haut….?

Hamza Jabrane

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.