La quatrième journée du Challenger de Lyon a été marqué par le duel entre le Serbe Miomir Kecmanovic (205è) et le Suédois Mikael Ymer (364è). Un choc remporté par le plus jeune des deux après une fin de match haute en suspens. Côté bleus Antoine Hoang a chuté contre le tenant du titre et Benjamin Bonzi a calé contre Roberto Marcora.

 

La troisième rotation sur le court principal de l’Open Sopra Steria était la plus alléchante sur le papier. Deux jeunes prometteurs de 18 et 19 ans face-à face pour la toute première fois de leur carrière. Le cadet a réussi l’an dernier à se glisser parmi les 200 meilleurs joueurs du monde et le second est un ancien n°1 mondial junior. C’est le Serbe qui a pris les devants dans ce match en remportant le premier set 6/2. La deuxième aurait pu / dû tourner à l’avantage du Suédois qui s’empare à trois reprises du service adverse, sans jamais parvenir à concrétiser cet avantage. Ymer se procurera 13 balles de set et se permettra le luxe de sauver quatre balles de match pour pousser son adversaire au tie-break. Le tout après avoir contesté longuement une décision de l’arbitre de chaise Arnaud Gabas.

 

Dialogue de sourds entre Mikael Ymer et Arnaud Gabas. Crédits photos : Hugo Dervissoglou / Lyon Bondy Blog.

A nouveau Miomir Kecmanovic a semblé tenir le match en s’emparant dès son premier point de retour du service des son adversaire. Menant 6 / 3 il va se crisper et refuser de suivre ses coups puissants au filet. Il lui faudra attendre la neuvième balle de match pour conclure. « Je me suis dit que je ne pouvais pas laisser passer une si belle occasion de conclure. J’ai essayé de rester calme pour finir en deux sets » a déclaré le natif de Belgrade.

Auger- Aliassime n’a pas trainé, Bonzi a démarré trop tard

Le tenant du titre Félix Auger-Aliassime qui avait été interrompu à 6/3 4/5 contre Antoine Hoang n’aura eu besoin que de trois jeux pour se qualifier en 1/4. Une victoire 6/3 7/5 qui lui permettra d’affronter le Français Alexandre Muller demain. « J’ai mis trop de temps à rentrer dans mon match  . Le tie-break s ‘est joué à peu de choses ». Cette réaction à la sortie du court au micro de nos confrères de TLM de Benjamin Bonzi résume parfaitement cette rencontre perdue 6/0 7/6(4). Après avoir remporté à   peine 10 points dans le premier set le Francilien a connu un sursaut d’orgueil dans le second. Il s’incline finalement sur un ace de l’Italien déjà tombeur de Quentin Halys au premier tour. Finaliste l’an dernier Mathias Bourgue a chuté contre l’Australien Alexei Popyrin 6/4 6/4. Dans le bas du tableau le Chilien Christian Garin s’est qualifié en dominant le Texan Mitchell Krueger 3/6 6/3 7/5.