Sous le haut patronage de l’Ambassadeur du Qatar, tout le petit monde de l’entreprise et des investisseurs a été convié à Lyon, vendredi dernier au Chalet du Parc. Ce repas d’« Iftar » était l’occasion de repérer les talents de banlieue…

La file d’attente grossissait à l’approche de l’Iftar [rupture du jeûne] vendredi dernier, au Chalet du Parc de Lyon. Dès l’accueil, des dattes et du lait permettaient aux invités de suspendre le jeûne de la journée en une communion fraternelle. Une rencontre organisée par les Clubs Diversité Rhône-Alpes, 2222 et Convergences Méditerranéenne. Et les rencontres sont nombreuses ! Au détour du regard, je vois un ami de très longue : mon ami Madjid me raconte son parcours qui est assez édifiant sur la multitude de barrages qu’il a dû supporter en France, tant par les établissements bancaires que par les décideurs économiques. Conscient de son bagage intellectuel et de ses capacités, il en est venu à tirer un trait sur son pays de naissance et inscrire ses projets en installant sa société à Dubaï. Le fait d’être français est paradoxalement positivement ressenti dans les pays du Golf. Seulement, une semaine pour trouver des locaux, du personnel et démarrer l’activité dans l’expertise commerciale et juridique.

Cette idée de faire se rencontrer les investisseurs les plus dynamiques du Qatar en jetant un pont entre la France et les pays du Maghreb et d’Afrique, n’a pas échappé à l’Ambassadeur du Qatar, son Excellence Jaham Al Kuwari. A ses cotés, Malika Benlarbi, Sous-préfet et Fondatrice du Club Convergence Méditerranéenne ainsi que le Préfet à l’Égalité des Chances, M. Francis Vuibert et le Recteur de la grande Mosquée de Lyon M. Kamel Kabtane. Après une brève présentation des invités par Jihade Belamri et Ali Kismoune, l’Ambassadeur du Qatar intervient pour nous parler des ambitions de son pays tant en développement qu’en partenariat. D’entrée, l’Ambassadeur insiste : « Le Qatar investit dans le capital humain et éducatif car la connaissance est la clé du développement. Nous misons beaucoup au Qatar sur la politique de coopération et vous avez en France des universités performantes qui sont très bien cotées. Le monde de la culture, des arts et des sciences n’est pas oublié. D’ailleurs, un rendez vous important sur les relations entre les deux rives de la Méditerranée se tiendra le jeudi 9 octobre à l’Assemblée nationale : les 1ère Assises de la langue et de la culture Arabe. Ainsi Rabelais disait : Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. »

Après une salve d’applaudissements, c’est au tour du Préfet à l’Égalité des Chances, M. Vuibert, d’insister sur l’opération lancée par le Préfet de région, Jacques Gérault, « Motivés pour l’Emploi ». La mobilisation des pouvoirs publics pour contrer les discriminations notamment économiques est totale. De même, la langue ne doit plus être une barrière. Un diplôme d’État sera décerné à toute personne ayant fait l’effort de maîtriser la langue française.

Les discussions se poursuivent entre les convives sur les parallèles entre une société française qui ne reconnaît pas les siens et le Qatar qui courtise les investisseurs sans a priori. L’Ambassadeur insiste pour faire un tour de tables et tient à saluer toutes les personnes présentes.

La rencontre s’achève positivement avec l’idée qu’il est possible de trouver sa place hors de France avec un ambassadeur qui jouera le rôle de facilitateur dans l’investissement de projets et d’installation au Qatar. Alors si vous avez un projet solide, si vous êtes français bilingue, si vous en avez assez de subir le refus des établissements bancaires, si vous voulez être reconnu pour vos compétences, alors bienvenue au Qatar !

Azedine Haffar

Cabinets de recrutement :

www.mypsr.com
www.intersearch.com

Auteur : Azedine Haffar

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.