Sorties entre filles. Crédits: Lyon Bondy Blog

Virée entre filles avec «copines de sorties»

Trouver des copines pour sortir, aller boire un verre, se balader ou partir en week-end, c’est l’objectif de cette page Facebook qui regroupe plus de 5000 Lyonnaises. Créée en 2019 par Sonia Slimani, la jeune femme continue d’initier et de participer à des évènements, comme ce lundi après-midi.

Sonia Slimani (à gauche) a initié ce groupe Facebook en été 2019 à la suite d’une rupture.

17h50 au Etienne Café à Villeurbanne, il fait chaud et quatre femmes sirotent des boissons en terrasse. Elles se connaissent à peine mais discussions et éclats de rires animent la petite table. L’origine de cette entrevue, une publication Facebook sur le groupe “Copines de sortie Lyon”. « Hello les filles, qui est dispo pour un after work autour d’un café lundi ? », assortie d’une photo d’un jus de fruit et d’un smiley souriant. Des publications comme celles-ci, il y en a plusieurs par jour sur ce groupe. Des filles proposent et d’autres les rejoignent, selon les envies, pour un verre, une séance de cinéma, une randonnée ou même pour un week-end ou des vacances.

Autour de la table, ce jour-là, Sonia Slimani, 29 ans, la créatrice de la page, sa sœur Souad, 45 ans et deux autres filles qui ont vu passé la proposition de Sonia. « J’ai répondu au dernier moment, j’avais envie de m’aérer après ma journée à travailler », justifie Sana, 36 ans, auto-entrepreneuse, installée à Lyon depuis deux ans. Obnubilée par son travail en indépendante, elle ne connaît pas grand monde dans la Capitale des Gaules. Il y a une semaine, elle a décidé de sauter le pas, c’est déjà sa troisième sortie : « Je me suis rendu compte que j’étais dans une ville qui bouge et que je n’en profitais pas. En une semaine, j’ai fait une sortie au lac de Miribel, je suis allée boire un verre et aujourd’hui je suis là. C’est génial parce qu’on rencontre plein de personnes de tous les milieux », se réjouit la jeune entrepreneuse en buvant son smoothie.

« J’ai rencontré environ 500 personnes en deux ans »

Femmes actives installées depuis peu à Lyon, comme Sana, femmes séparées ou célibataires, ou simplement pour rencontrer du monde, le groupe Facebook agrège des femmes de tout âge et de toute profession. Toutes recherchent la même chose : rencontrer et partager de bons moments entre filles. « J’ai dû rencontrer 500 filles en deux ans », indique Sonia, la créatrice de la page.

Quotidiennement plusieurs publications comme celle-ci sont publiées sur la page.

L’idée de ce groupe, lui vient en 2019. La jeune femme divorce, ses amies sont toutes casées et la Lyonnaise a envie de sortir mais plus personne pour l’accompagner : « Je me suis retrouvée seule dans ma propre ville », explique-t-elle en jouant avec sa paille dans son milkshake. Un soir, alors qu’elle s’apprêtait à sortir avec sa sœur, cette dernière annule au dernier moment. C’est la déconvenue de trop pour Sonia : « Je n’avais plus envie d’attendre que quelqu’un de mon entourage soit disponible pour profiter de ma vie. Et j’étais persuadée que je n’étais pas la seule à être seule ». Les filles autour de la table hochent la tête. La chargée d’assistance en assurance décide alors de créer ce groupe Facebook en août 2019 pour trouver des “copines de sortie“ : « Il existait déjà des groupes de sortie et de rencontre sur le réseau social mais entre les dragueurs et les mecs bizarres, ça ne me convenait pas. Là, c’est uniquement réservé aux femmes ».

« Il y aura toujours des personnes motivées à bouger »

Aujourd’hui le groupe compte près de 5000 membres, mais dernièrement beaucoup de femmes ont sauté le pas. « Depuis le deuxième confinement, il y a eu 4000 membres de plus. Il y a un vrai effet Covid », expose Sonia. L’envie de profiter après cette période difficile est partagée par beaucoup. C’est le cas de Sihem, 40 ans, une habituée du groupe : « Je travaille dans l’informatique et tous mes collègues sont des hommes ». Elle connaît Sonia et Souad, qu’elle a rencontré à plusieurs reprises : « La première fois que tu es venue, c’était en novembre 2019, quand on faisait le tour du monde des saveurs, au resto libanais. On n’avait tellement pas envie de partir que la soirée a fini à 3h du matin en boîte », se souvient la créatrice de la page, tout sourire. Au début, Sihem était hésitante : « Je me disais ‘ça va faire la meuf qui n’a pas d’amis’, mais au final c’était génial. Maintenant dès que j’ai envie de me changer les idées j’y vais, et je sais qu’il y aura toujours des filles motivées à bouger ».

Pour un pique-nique au parc, un verre ou un cinéma, chaque « mini-évènement » rassemble du monde.

« Deux filles sont devenues meilleures amies »

Journée spa à Aix-les-Bains pour Sihem, week-end à Barcelone pour Souad ou nouvel an endiablé pour Sonia, chacune s’est forgée de beaux souvenirs. Certaines rencontres ont même conduit à de fortes amitiés : « Deux filles se sont rencontrées lors d’un voyage en Crète et elles sont devenus meilleures amies, elles passent tout leur temps ensemble et ont même passé le premier confinement ensemble », raconte la chargée d’assistance en assurance.

Etant donné l’ampleur du phénomène du groupe, Sonia Slimani a décidé de créer une association, notamment « pour être mieux cadré au niveau de la responsabilité sur certains évènements ». Elle a aussi profité de l’engouement de la page pour mobiliser des femmes volontaires pour devenir bénévole pour faire des maraudes pendant le confinement au profit d’une association. « Les gens avaient envie de s’engager et de servir à quelque chose pendant cette période et c’était aussi l’occasion de se rencontrer ».  En ce moment, elle s’organise pour prévoir des évènements durant tout l’été : « J’ai déjà bloqué tous mes week-end, le programme risque d’être chargé », sourit-elle. Juste avant de se quitter, d’autres projets de sortie se profilent pour la petite bande : « J’ai trop envie d’aller à Marseille, les Calanques c’est magnifique », souffle l’une d’elle. Peut-être la future destination d’un voyage entre copines ?

Iris BRONNER

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.

Voir tous les articles de La rédaction →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *