En ce bel après-midi de mai, c’est sur un son de slam que nous arrivons au parvis de l’Hôtel de Ville pour animer un atelier blog pour le Festival d’écriture Hors les Murs qui se déroule du 17 au 21 mai 2011. Au programme, des ateliers de lecture, d’écriture où le sens des mots est réinventé. Des participants et des intervenant ont accepté de raconter leur expérience. Rencontres.

 -- Cliquez pour voir l'image en entier

Sur le parvis de la mairie, plusieurs stands accueillent les amateurs d’écriture. Une scène est installée pour permettre aux slameurs, breakers, rappeurs d’exercer leurs talents. Nous avons rencontré Roger Dextre, écrivain et animateur d’ateliers d’écriture au sein de l’ association « Dans tout les sens ».

Quel est le but de votre association?

« Dans tout les sens »  existe depuis 15 ans à Vaulx. essentiellement des adultes qui viennent régulièrement chaque semaine. plus des actions ponctuelles en lien avec les centres sociaux.  C’est un espace d’écriture, les gens qui les animent  sont écrivains, professeurs, qui souhaitent partager leur désir d’écrire. Il n’est pas question de niveau, pas de disctinction entre individus. Les gens écrivent sur ce qu’ils veulent, chacun écrit seul, avec ceux qui le veulent des lectures  en groupe, des discussions littéraires sur les textes. Les gens pensent que ce qu’ils écrivent n’est pas intéressant mais avec la discussion. on nne fait pas du témoignage ou du social. un vrai projet d’écriture, des gens de tout milieux sociaix, de tous âges, même des élus.  

Beaucoup de gens pensent que l’écriture se perd de plus en plus, qu’en pensez-vous?

Il arrive que des gens de plus de 50 ans viennnent pour renouer avec l’écriture. Des gens qui n’ont pas écrit depuis longtemps, des années parfois. Ils s’étonnent eux-mêmes de retrouver ce goût d’écrire. On essaie de montrer avec cette fête de l’écriture que ça peut être un moment d’échange, avec des personnes de tout les âges, avec des sessions divers, du rap, du slam. 


Rafika Bendermel