Toujours en quête d’un déclic après un début d’exercice bien morne, les Lyonnais affrontaient Avranches ce vendredi au stade Balmont.

Ils avaient frôlé une première victoire de la saison, la semaine dernière à Orléans (1-1). Les coéquipiers de Frédéric Bong comptaient bien sur le retour leur milieu providentiel Matthieu Ezikian, enfin de retour après six journées à l’écart du groupe, pour relever la tête. À l’heure de recevoir Avranches, hier soir, les hommes de Manu Da Costa pointaient à une glaçante quinzième place au classement de National, le tout en ayant disputé deux fois plus de rencontres que ses deux premiers poursuivants Annecy et Bourg-Péronnas.

En l’absence de l’international comorien Kassim N’Dahoma (expulsé à deux reprises en autant d’apparitions depuis son arrivée), Manu Da Costa a fait le choix de persister avec une défense à trois qui semble garantir la solidité défensive lyonnaise depuis quelques matchs. Dans une rencontre intense d’entrée, le jeu duchérois est encourageant, grâce notamment à une belle activité d’Araujo à gauche comme dans le coeur du jeu. Après un quart d’heure, c’est Tounkara qui s’offre la première véritable occasion du match, d’une frappe enroulée un peu trop centrée pour inquiéter Cognard (17′). 

Nouveau rouge

Trop beau pour durer ? La Duchère retrouve bien vite ses habitudes dans l’art du scénario catastrophe : auteur d’un tacle trop appuyé sur un Zemzemi qui venait de faire parler sa technique, Fadhloun est exclu (21′). Un coup du sort qui met en rogne Manu Da Costa, qui se retrouve à son tour renvoyé aux vestiaires. Dans la foulée, Avranches est logiquement requinqué et fait preuve d’un brin de maîtrise, sans pour autant se montrer dangereux dans les 25 derniers mètres. Finalement, c’est même les Lyonnais qui reprennent le dessus jusqu’à obtenir la plus belle occasion de la mi-temps quand Tounkara, après un bon coup de rein dans la surface, sert Gbellé en retrait. Le relayeur manque complètement sa frappe, qui part en cloche (34′). Avant la pause, Avranches approchera le but de Kacou par Anziami (37′) puis Zemzemi (44′), mais sans succès.

Ezikian in 

Peut-être parce qu’ils n’ont pas vraiment le choix, les Lyonnais semblent réveillés par l’averse qui envahit Balmont en début de seconde période. Emmenés par un Tounkara remuant en piston droit, les Duchérois se montrent joueurs et bénéficient d’un Kacou inébranlable sur les rares frappes lointaines côté normand. Derrière, les Sang et Or s’offrent plusieurs situations de contre, mais font preuve d’imprécision, à l’image d’un contrôle manqué de Rivas, bien servi par Ayari après une situation de 3 contre 1. Tout juste entré du côté d’Avranches, Magnon envoie une belle frappe tendue mais Kacou la dévie encore. Anziani, peu après, ne trouve pas le cadre pour les Avranchinais. Peut-être déstabilisés par l’absence de leur entraîneur Frédéric Reculeau, touché par la Covid-19, les Normands sont dominés et font oublier qu’ils jouent en supériorité numérique. 

C’est le moment choisi par le banc lyonnais pour jouer la carte Matthieu Ezikian (66′). Les jaunes redoublent d’allure à l’entrée du numéro 22, et insistent jusqu’au bout du temps additionnel, sans trouver le chemin des filets adverses. 0-0 au coup de sifflet final, et les hommes de Manu Da Costa peuvent s’en mordre les doigts : malgré ce quatrième carton rouge en sept matchs, ils semblent avoir livré leur plus brillante copie depuis la reprise. Mais le fait est que le Sporting n’a toujours pas gagné en 2020-2021, et que la situation comptable demeure très inquiétante.

Comme on pouvait s’en douter, Emmanuel Da Costa a fustigé l’arbitrage en conférence de presse.

De son côté, Corentin Bouchard a tenu à souligner l’efficacité de la structure défensive Lyonnaise.

SC Lyon – US Avranches : 0-0.

Sporting Club de Lyon : (40) KACOU ; (2) BONG [C]; (5) SEGUIN ; (26) PIERRE-CHARLES ; (14) DEKOKE ; (23) AYARI ; (6) FADHLOUN; (24) GBELLE ; (33) ARAUJO (Ezikian, 65′) ;  (7) TOUNKARA (Ngwabije, 83′); (11) RIVAS (Botella, 75′).

Remplaçants : (16) POPP ; (22) EZIKIAN ; (21) GHEZALI ; (28) NGWABIJE ;  (20) BOTELLA .

Cartons jaunes : Rivas (76’)

Carton rouge : Fadhloun (21’).

US Avranches : (16) COGNARD ; (2) LAUNAY ; (3) ADENON ; (15) VOYER ; (21) LORIC ; (12) JEAN BAPTISTE (Belliard, 71′) ; (8) BOATENG (CAP.) ; (10) ANZIANI (Kassa, 78’) ; (17) OUNAHI (Magnon, 59′) ; (19) ZEMZEMI ; (9) ESSENDE

Remplaçants : (30) LEBRETON ; (5) BARET ; (18) KASSA ; (16) MAGNON ; (14) BELLIARD

Cartons jaunes : Voyer (54′), Adenon (76’), Magnon (87’).

Les derniers articles par Maxime Pechkechian (tout voir)