Jean-Paul Bret a annoncé ce mardi 11 juin en conférence de presse qu’il ne briguera pas un 4ème mandat à la mairie de Villeurbanne. Maire depuis 19 ans, « plus que Charles Hernu » lance-t-il avec humour, il laissera sa place aux municipales de 2020.

« Une fierté, une grande responsabilité », c’est ainsi que Jean-Paul Bret qualifie sa carrière à la marie de Villeurbanne. Après trois mandats, le maire a expliqué qu’il ne se représentera pas aux municipales de 2020. « Un autre mandat, ce serait 6 ans de plus » dit-il en ironisant sur son âge. Il ajoute que c’était une « décision difficile après 40 ans de vie politique » mais « de conviction ». À 72 ans, Jean-Paul Bret assure avoir « une certaine sérénité » à 10 mois de la fin de son mandat.

« J’ai pu jardiner la ville »

Le maire remercie les Villeurbannais pour « cette confiance qui m’a été accordée, renouvelée », avant de rappeler les temps forts de ses mandats. « J’ai pu jardiner la ville » explique-t-il, en références aux aménagements verts qu’il a mis en place en favorisant « l’écologie politique ». Autre combat, « essayer de créer des conditions d’égalité dans une ville populaire » en ajoutant que « ceci n’est jamais facile ».

Interrogé sur sa potentielle candidature à la métropole de Lyon, Jean-Paul Bret explique que « certains m’ont vraiment sollicité », sans succès. Le maire se retirera donc de la scène politique, bien qu’il estime que « cette histoire doit continuer ». Arrivé à l’âge de 18 ans pour ses études, l’ancien maître de conférences en biologie compte bien rester à Villeurbanne, ville qui l’a « rendu meilleur ».

Sur la question de son successeur, Jean-Paul Bret estime que « il y a des gens de qualité, susceptibles de se lancer » mais ne manque pas d’ajouter que « il va falloir trouver quelqu’un capable de rassembler la gauche ».