Pour sa première expérience en Fédérale 2, le club de rugby de Rillieux-la-Pape recevait ce dimanche le club de Strasbourg, rétrogradé administrativement de Fédérale 1. Volontaires et appliqués, les Rilliards n’ont pas tenus le choc et se sont inclinés 33-7 au stade du Loup Pendu.

Le championnat de rugby de Fédérale 2 a été inauguré sous le soleil de plomb de Rillieux-la-Pape, ce dimanche à 15 heures. Les Rilliards recevaient Strasbourg, équipe rétrogradée administrativement depuis la Fédérale 1. Cette première expérience à ce niveau a été douloureuse face à une équipe rodée. Les Rhodaniens n’ont pas vu le ballon de la première période, mais auront eu le mérite de bien résister aux charges adverses en concédant peu de pénalités et en rivalisant en touche et en mêlée.

Malheureusement, Strasbourg a trouvé la faille à quatre reprises dans le premier acte. Le promu a même subi la blessure de son troisième-ligne centre titulaire Dylan Munoz, touché au biceps et au genou,  contraint de sortir à la 32ème. À la pause, les Alsaciens mènent 28-0 et les locaux ont manqués deux occasions au pied, les deux seules qu’ils ont obtenus.

Dylan Munoz se fait soigner le genou peu avant sa sortie. Photo : Hugo Dervissoglou / Lyon Bondy Blog.


La délivrance pour Rillieux-la-Pape en deuxième mi-temps

La deuxième mi-temps fût plus équilibrée et les premiers changements juste après la pause mirent les Rilliards dans le sens du jeu, jusqu’au premier essai de l’histoire du club à ce niveau par le n°14 De Fleurian. Toujours acculé en défense, ils pourront regretter de ne pas avoir été suffisamment précis sur leur jeu au pied, manquant certaines touches et s’exposant aux relances de leurs adversaires. Ils craqueront à nouveau à une dizaine de minutes de la fin et s’inclinent sans avoir à rougir 33-7.

Alexandre Verri :  « Mes joueurs ont joué leur premier match de Fédérale 1 »

Le coach rilliard réagit à la performance des siens juste après le coup de sifflet final.

Lyon Bondy Blog : Comment analysez-vous le match de votre équipe ? 

Alexandre Verri : Ils ont donné tout ce qu’ils ont pu avec leurs moyens. Mes joueurs ont joué leur premier match de Fédérale 1, car cette équipe de Strasbourg a un effectif plutôt dense avec encore plusieurs contrats pros dans l’effectif. On n’est pas dans la même division. 

LLB : Quels sont les points positifs ? 

AV : Le courage, la volonté, l’envie et la détermination que l’on a gardé tout le long du match malgré 80 % de temps en défense. On n’a rien lâché, je suis satisfait de mes joueurs.

LLB : Vous avez eu une bonne conquête également…

AV : Ça reste notre gros point fort. Sur la première mi-temps, ils ont trois mauvais lancers grâce à notre contre et deux ballons pris sur sept touches. Et en deuxième mi-temps, on leur en prend encore deux.

LLB : Qu’allez vous le plus travailler à l’entraînement ? 

AV : On va insister sur la défense. Après, on savait que ce match était caduque, donc on a tablé sur l’attaque. On est un petit peu en retard par rapport à ces grosses équipes, mais on ne joue pas le maintien face à eux.