Malgré la vague rose, la droite conserve les 2e et 6e arrondissements de Lyon. Najet Vallaud-Belkacem, PS, remporte l’élection cantonale.

Gérard Collomb restera président du Grand Lyon. Il veut désormais que sa nette victoire lui permette de peser plus lourdement en France.

“Il y a des leçons à tirer de cette élection qui ne valent pas seulement pour Lyon. Au moment où notre pays est à la recherche d’un autre destin, le modèle lyonnais pourrait en effet inspirer largement partout en France” a-t-il déclaré, avant de dresser son bilan : “Nous commençons à rééquilibrer la ville en adressant un vrai message d’intégration et de réussite pour les jeunes français issus de l’immigration. Nous avons mis en place concrètement des politiques écologiques novatrices, en matière de transports, d’environnement, de santé. Nous avons peut-être et surtout, su associer, sans sectarisme, tous les citoyens à la vie de la cité”.

S’agissant des cantonales, Najat Vallaud-Belkacem (PS) porte-parole de Ségolène Royal candidate aux présidentielles 2007, a remporté un canton du quartier de Montchat avec plus de 58% des voix dans un bastion de la droite lyonnaise. L’UMP a déjà annoncé que Michel Mercier, démissionnaire du modem, serait leur candidat. Et le PS a redit qu’il était prêt aussi à voter Michel Mercier qui déclare : “C’est flatteur pour moi”.

Ce dimanche soir, Dominique Perben, souriant, va de lui même taper la causette à chacun. Il se dit satisfait des scores du second tour. Les Modem intégrés (ils sont trois à être élus) sur ses listes se demandent s’ils pourront constituer un groupe au conseil municipal. Pourront-ils relier avec leurs anciens camarades partis chez Gérard Collomb ? Fouziya Bouzerda, élue Modem dans le 3e sur la liste Perben, est sceptique.

Azzedine Benelkadi

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.