À événement exceptionnel, délocalisation exceptionnelle ! La rédaction du Lyon Bondy Blog s’est rendue ce lundi 5 février dans la capitale afin d’assister au lancement de l’opération « Sport féminin toujours » au stade Jean Bouin. Lors d’une conférence de presse sous la houlette de Laura Flessel, ministre des Sports, Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, et Olivier Schrameck, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel, ont évoqué la mise en lumière du sport féminin et engagé une nouvelle réflexion sur la médiatisation de celui-ci.

Crédits: Adrien Aazzab

Les 10 et 11 février prochains se déroulera l’opération « Sport féminin toujours » sur l’ensemble des médias nationaux et locaux. Sous la férule du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), cette opération s’inscrit dans la continuité des 4 saisons du sport féminin lancées en 2016 avec le ministère des Sports. La place de la pratique féminine sportive à la télévision fait aujourd’hui office de cheval de bataille pour le CSA. En 2012, ce dernier avait dressé un triste constat en mesurant la part consacrée au sport féminin à la télévision qu’à 7 %. « Il s’agissait d’une situation inacceptable », confie Olivier Schrameck, président du CSA. Pour la ministre des Sports Laura Flessel, « développer le sport féminin suppose de combattre les stéréotypes et les discriminations qui perdurent envers les filles et les femmes dans ce domaine. Les médias font partie des vecteurs sur lesquels nous pouvons et nous devons nous appuyer pour nous aider dans cette lutte ».

Aujourd’hui la situation tend à s’améliorer, la proportion de temps d’antenne atteignant les 20 % en 2016. La pratique féminine du sport elle, s’est considérablement accrue et se rapproche désormais de celle des hommes. Mais des efforts substantiels restent nécessaires. Marlène Schiappa, la secrétaire d’État, a évoqué ces efforts : « nous devons combattre cet ensemble de barrières culturelles qui persistent et encourager la mixité dans les pratiques, parce qu’en réalité les filles s’épanouissent tout autant que les garçons dans les sports collectifs. Je crois à la ferme importance de faire émerger des rôles modèles féminins pour permettre aux jeunes filles de casser les barrières mentales qui peuvent exister en raison des stéréotypes ».

Marlène Schiappa – Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes Crédits: Adrien Aazzab

Un de ces rôles est celui de la championne du monde de handball, Allison Pineau, présente en tant que marraine de l’événement. Interrogée par le Lyon Bondy Blog, elle s’est dite fière de faire partie de ce projet. « Je suis très fière et très heureuse d’être désignée marraine de cette opération, d’autant plus par madame la ministre. C’est un rôle qui me tient beaucoup à cœur de faire entendre mon message et cette envie de s’investir, de grandir en tant que figure du sport féminin ». Une figure qui a attiré en décembre dernier près de 7 millions de téléspectateurs en direct lors du sacre des bleues aux championnats du monde de handball. De plus en plus de compétitions sportives féminines connaissent des succès d’audience importants, à l’image des Jeux olympiques de Rio en 2016 et plus récemment lors de la demi-finale de la Coupe du monde féminine de rugby, Angleterre-France, suivie par environ 3 millions de téléspectateurs, audience historique pour un match d’une compétition féminine de rugby. Cela reflète donc un engouement réel et croissant pour la pratique féminine et confirme un intérêt pour les chaînes de télévision de les exposer.

Laura Flessel – Ministre des sports Crédits: Adrien Aazzab

Pour conclure la conférence, la ministre des Sports Laura Flessel a rappelé le fer de lance de ses prochaines actions. « Je veux œuvrer pour que dans le sport, les femmes occupent la place qui leur est due. L’attractivité du sport féminin contribue au rayonnement du sport français. Et je forme le vœu que d’ici les Jeux de 2024, la médiatisation du sport féminin ne soit plus un sujet ».