Les équipes de jeunes de Lyon-Duchère AS ont découvert la semaine passée les métiers des entreprises partenaires du club. Reportage à Vénissieux dans les locaux de Serfim, spécialiste du traitement des déchets.

Les vacances scolaires sont l’occasion pour les écoliers de se vider la tête en consacrant plus de temps à des activités sportives. Les jeunes du quartier de la Duchère n’échappent pas à la règle. Mais le club dirigé par Mohamed Tria ne se veut pas qu’un simple club sportif. Les petits mordus du ballon rond n’ont pratiqué que 8 heures de football sur l’ensemble de la semaine. La semaine de stage organisée lors de cette première semaine de congés a laisser la part belle à la découverte du monde de l’entreprise avec en fil rouge l’écologie. Selon les estimations de l’ADEME le secteur employait 112 500 personnes en 2015. Mercredi dernier une quinzaine de jeunes s’est rendu dans les locaux de son partenaire Serfim, spécialiste du traitement des déchets. L’objectif étant de sensibiliser les jeunes collégiens au traitement des déchets, au respect de leur environnement mais surtout de leur faire découvrir des métiers d’avenirs. Comme l’explique Thomas Hernu, responsable communication du club, « Lyon-Duchère souffre d’une mauvaise image à l’extérieur du quartier, ce qui laisse peu de portes de sortie à ces jeunes ».

Ouvrir des portes pour le futur

Via ces actions le club ne souhaite plus que le football réponde simplement à la maxime « du pain et des jeux. » Il ouvre donc un nouveau front pour mettre en avant les rôles sociaux et sociétaux des organisations au sein de leur environnement.  Aux termes d’exposés par les cadres de l’entreprise, les jeunes ont pu poser des questions.

Rédaction des questions concertants les activités de l'entreprise. Hugo Dervissoglou / LBB

Rédaction des questions concertants les activités de l’entreprise. Hugo Dervissoglou / LBB

Elles se sont concentrées sur les métiers de l’entreprise, ses valeurs notamment sur le respect des travailleurs ou encore les métiers liés à l’écologie. Les responsables de la formation se sont dit agréablement surpris du dynamisme de leurs jeunes interlocuteurs. Face à un sujet maintes fois traité dans les différents médias la curiosité était au rendez-vous.