Le conseil d’administration de l’INSA de Lyon a voté jeudi 7 février une motion s’opposant à la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers. Le positionnement de l’école d’ingénieur vient en réaction au plan « Bienvenue en France » annoncé par le gouvernement en novembre 2018 : « […] l’augmentation des frais d’inscription ciblés sur les étudiants extra communautaires, annoncée sans concertation, est incompatible avec le modèle INSA et jugée discriminatoire par le conseil d’administration. Il demande de ce fait la suppression de cette mesure. »

La motion fait suite à une mobilisation débutée en décembre ralliant élèves, personnels et enseignants. Nicolas, étudiant en 1ère à l’INSA de Lyon en filière internationale, explique au LBB comment s’est déroulée la mobilisation :

      insa-motion-audio-2

Rassemblement devant le conseil d’administration de l’INSA de Lyon du 13 décembre 2018. Droits réservés.

Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne et vice-président à la Métropole en charge des Universités, est également membre du conseil d’administration de l’INSA de Lyon. Il s’est prononcé favorablement à la motion et exprime au LBB les raisons de son vote :

      audio_JPBret_ok

 

Enfin, ces prises de positions s’inscrivent dans une contestation plus globale du plan « Bienvenue en France ». Dans la région, l’Université Lumière Lyon 2 s’est engagée en janvier à éxonérer les étudiants étrangers de cette hausse des frais d’inscription et l’Université Clermont-Auvergne a également décidé de ne pas appliquer la mesure. Pour le moment, les universités Claude Bernard Lyon 1 et Jean Moulin Lyon 3 ne se sont pas prononcées sur la mesure.

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.

Les derniers articles par La rédaction (tout voir)