Il n’est toujours pas sorti de terre, mais le projet pharaonique de Jean-Michel Aulas, président de l’OL, est présent dans tous les esprits.

Dimanche soir à 19h, le Maire socialiste sortant de Décines, Pierre Crédoz annonce la clôture du vote du premier tour des Municipales. Les enjeux importants ont porté avant tout sur le bilan de la majorité de gauche qui dirige la ville depuis quarante ans ainsi qu’une infrastructure qui devrait modifier la vie des décinois : le Grand Stade de l’Olympique Lyonnais.

Dès le début du comptage des enveloppes, une tension est présente et se lit sur le visage des têtes de listes ainsi que des nombreux colistiers venus superviser et participer au dépouillement. Quatre listes s’affrontent ; celle du PS, de l’UMP conduite par Mr Jean-Paul Repiquet ainsi que deux listes anti-stade de Messieurs Sagnard et Martinez.

Il est vrai qu’au-delà des programmes traditionnels sur la petite enfance, la sécurité, les déplacements, l’aide à nos aînés, le Grand Stade a vampirisé les débats. La multiplication des réunions publiques sur les communes avoisinantes au projet de stade n’ont pas rassuré la population. Alors, avec tous ces éléments en possession des citoyens, le verdict allait sortir des urnes ce qui expliquait l’affluence importante pour écouter et commenter en avant-première les résultats de la soirée. L’attente fut plus que longue avant que le premier magistrat de la ville n’arrive en tribune tout sourire afin d’annoncer les résultats définitifs transmis au moment même en Préfecture du Rhône.

“Nous aurons un deuxième tour” commente alors Mr Crédoz qui poursuit avec les scores : PS 48,9% – UMP 23.5% – Listes anti-stade Sagnard 12.6% et Martinez 14.8%.

Un tonnerre d’applaudissement remonte du coté des membres de la municipalité sortante alors que les listes d’oppositions font grise mine. Chacune y va de son analyse en invoquant un contexte politique défavorable et de sanction vis-à-vis du gouvernement. Les téléphones mobiles sonnent et annoncent commune par commune une abstention entre 48 et 52% ainsi que le succès du Maire de Lyon, Mr Gérard Collomb qui est en passe de garder la mairie centrale.

Comme pour le scrutin de 2001, l’abstention est importante 49% alors que l’avenir et la redéfinition même de la ville étaient en balance. Les décinois ont choisi de faire confiance une nouvelle fois à l’équipe sortante et au Maire sortant qui dès le mois de juillet pourra signer le permis de construire du prochain Grand Stade de l’Olympique Lyonnais. Avec à la clé, plus de 700 emplois, les jeunes des quartiers du Prainet s’interrogeaient sur les retombées économiques et le travail qui fait défaut. Entre espoir et conviction, la population du Prainet s’est mobilisée clairement pour le Grand Stade qui sera situé en face des habitations.

“On sait pour qui et pour quoi on a voté”, dit sereinement Malek. Plus qu’une élection municipale, le Grand Stade devient la bouée économique de tout un quartier et toute une ville.

Azedine Haffar

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.