A l’heure où la malbouffe fait des ravages un peu partout la nourriture halal elle fait des heureux ! Petit billet d’humeur assaisonné par le Lyon Bondy Blog !

La formule est reprise et déclinée à  l’infini. Tacos, hamburgers, kebabs et autres sandwiches ! La mal-bouffe se légitimise grâce à la religion. Depuis quelques temps on constate sur Lyon et sa banlieue une croissance exponentielle de sandwicheries et autres snacks. Tout est frit et arrosé avec des tonnes de sauces en tous genres… Mais le plus beau c’est que tout est halal ! C’est comme les Etats-Unis sauf qu’au lieu d’être simplement gras et bourratif, c’est aussi bon pour votre karma !

« Ben quoi ?, explique Sam 19 ans. Je mange quatre fois par semaine au snack c’est pas mauvais et en plus c’est halal”. Pour son déjeuner Sam aura mangé un Tacos – galette de maïs aux escalopes, avec sauces au choix et énormément de frites – avec un soda et pour désert une barre chocolatée et c’est ainsi quatre fois par semaine. Pas besoin d’être diététicien pour savoir que ce genre de régime est très mauvais pour la santé.

Interrogés, d’autres jeunes répondent que s’ils mangent dans les snacks c’est qu’ils ont une profonde aversion pour ce qu’ils ont chez eux. Chez ces jeunes qui fréquentent les snacks on en trouve beaucoup dont les parents sont originaires du Maghreb. Pourtant la cuisine faite « maison » est plus saine, mais allez savoir d’où vient cette aversion ? La chose inquiétante c’est de savoir qu’il y a un amalgame entre le fait de manger de la viande dite “halal” et celui de manger des choses saines. Beaucoup de ces jeunes considèrent la nourriture des snacks halal comme bonne alors qu’elle est aussi hypercalorique que salée que celle d’une grande enseigne américaine ou belge.

Manger dans les snacks et autres établissements de restauration rapide n’est pas à proscrire. C’est toujours un plaisir de manger un sandwich et ça dépanne bien quand on pas le temps. « Je sais que ce que je propose n’est pas très sain pour la santé, m’explique ce gérant de snack. Je ne force pas les gens à venir et je ne mets pas de drogue dans mes sandwichs ! Certaines fois je charrie certains clients qui ont pris de l’embonpoint mais les trois quarts du temps ils ne comprennent pas la pique”. C’est souvent le cas, les habitués prennent rapidement du poids, bedaines et doubles mentons deviennent monnaie courante mais que voulez-vous business is business…

Rochdi Chaabnia

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.

Les derniers articles par La rédaction (tout voir)