La loi « pour une école de la confiance », portée par le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a été débattu par les députés en début de semaine. Nous nous sommes rendus à l’école primaire des tables Claudiennes (Lyon 1er) pour interroger les parents d’élèves. 

La loi Blanquer « pour une école de la confiance » comporte 25 articles dans sa version originale. Elle a pour but de garantir l’égalité entre les enfants. Parmi les principales mesures proposées se trouvent la scolarisation obligatoire dès l’âge de 3 ans. Depuis la loi Ferry de 1882, il était obligatoire de scolariser son enfant à partir de 6 ans. Les parents d’élèves interrogés se sont montrés plutôt réservés par rapport à cette idée. Ils dénoncent notamment le manque de moyen des écoles maternelles.

Une jeune maman veut se montrer optimiste : « Ca devrait être un choix personnel. Pour certains enfants c’est bien d’être scolarisée à l’âge de 3 ans. »

 Une autre réclame plus de moyens humains pour accompagner la mesure : « Ca me paraît tôt mais pourquoi pas à condition qu’il y ait des moyens. Ca ne sert à rien de mettre un enfant de 3 ans avec 25 autres enfants. »

Les drapeaux français et européens rendus obligatoires

Le député Les Républicains Eric Ciotti a réussi à imposer son amendement rendant obligatoire la présence du drapeau français et de celui de l’Union européenne dans les salles de classe. Ils y seront accompagnés par les paroles de la Marseillaise. Une décision qui laisse dubitatif les parents. « C’est juste pour essayer de cacher le problème. Ils feraient mieux de mettre plus de professeurs ». 

Une autre maman surenchérit : « c’est de la poudre aux yeux, je préférerais que l’on enseigne le respect des adultes et des enfants entre eux. »

écrit par Nawfel Louah 

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.