Aujourd’hui beaucoup de sport et d’efforts à Eindhoven pour les élèves du collège Valdo, dans le cadre du programme ERASMUS + « Fairplay4UE ». Dépasser ses limites personnelles et réussir ensemble sont les mots d’ordre d’un programme particulièrement dense qui fait revivre la vieille devise latine « un esprit sain dans un corps sain ». C’est surtout l’occasion pour les jeunes de découvrir aussi une belle leçon de vie sur la manière de s’explorer soi-même.

Dépasser TOUTES les limites

Les élèves ont d’abord eu un temps de réflexion et de débat en anglais sur le thème du dopage : doit-on dépasser toutes les limites ? Tout le monde était d’accord pour condamner cette pratique qui gâche le sport. Ils ont ensuite fait le Euro Fit Test qui est une série d’exercices physiques pour mesurer sa puissance, son endurance, sa vitesse et sa souplesse. Les résultats sont en cours de traitement et seront donnés vendredi, les élèves ont hâte de les connaître.

Pour clore la matinée ils ont participé à un tournoi de football : « Une autre Coupe Du Monde ». Chaque équipe de 6 joueurs défendait les couleurs d’un pays non qualifié pour la coupe du monde 2018. Garçons et filles étaient mélangé.e.s ainsi que les nationalités. Un seul langage : le football ! Ses codes, ses règles et les émotions qu’il suscite. C’était très fair play et filles et garçons ont participés de manière égale aux victoires et aux défaites.

Mesurer sa détente horizontale à l’euro fit test ©ThomasDomenichini / Collège Pierre Valdo

À la découverte d’Eindhoven

L’après-midi les collégiens ont découvert le centre-ville d’Eindhoven d’une manière originale. Des équipes ont été constituées et chacune recevait une « mission » via l’application What’sApp. Par exemple : « Faire un selfie tous ensemble devant le Phillips Museum ». Les collégiens ont ainsi découvert les principaux lieux du centre-ville : le cinéma, la statue de Frits Phillips (héros local), l’église Sainte Katharina ou encore le lieu où s’élevait jadis la synagogue d’Eindhoven, (elle a été détruite pendant la seconde guerre mondiale comme une bonne partie de la ville). Ce système des missions où il faut forcément rester ensemble pour gagner à beaucoup plu aux élèves.

Une autre Coupe du Monde ©ThomasDomenichini / Collège Pierre Valdo

 

Time for a break

Le soir les élèves se sont retrouvés au bowling pour partager une pierrade et se lancer dans des parties endiablées. Les élèves français sont restés entre eux parce que de temps en temps ça fait du bien de se retrouver ! Le reste du temps ils partagent la vie de leur correspondant, ne peuvent communiquer qu’en anglais (ou en langue des signes) et ça leur a fait du bien de pouvoir enfin un peu parler français sans retenue.

Une soirée au bowling ©ThomasDomenichini / Collège Pierre Valdo

 

On voit donc que les limites sont partout : le corps, la langue, l’effort… le tout n’est-il pas de les connaître pour mieux les accepter ou les dépasser ?

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.