Il va falloir remettre de l’ordre dans les troupes, l’ouragan Collomb laisse derrière lui une opposition éparpillée.

Dominique Perben n’a qu’une parole visiblement. Il avait déclaré au soir du 1er tour : “qu’il assumera ses mandats malgré la défaite“. Autrement dit, il siègera au conseil municipal, mais il n’a pas traîné. Au lendemain d’un second tour qui a vu l’opposition limiter les dégâts, une réunion, lundi matin, a remis tout le monde en ordre de marche.

Ecarté brutalement du premier tour, Dominique Perben a annoncé sa démission du conseil municipale, pour conserver son poste de député et conseiller général. Une bonne nouvelle pour les vestiges du passé Milloniste, qui sont dilués. Broliquier va devenir un élu UMP, maintenant qu’il a récupéré sa mairie du 2ème arrondissement. Pour Amaury Nardone, c’est plus dur. Il va chercher à négocier son ralliement à l’UMP contre la promesse de récupérer ultérieurement la place de député de Perben, mais personne ne lui fera de cadeau.

Sans oublier que Nardone, qui représente la droite Millioniste, a reçu dimanche soir une gifle de la part d’Elodie Humeau, devenue une héroïne de la droite modérée, au regard des commentaires laissés sur les divers blogs. Même Bruno Alart, ancien élu lyonnais, s’est déplacé pour la saluer et lui dire combien son geste lui a fait plaisir.

Tout en aidant à répartir les rôles, et à établir quelques règles, un groupe commun sera créé, afin de sceller l’union trouvée cet automne entre Millonistes et l’UMP. Il comptera 16 conseillers. Les trois centristes des listes faisant opposition à part, car ne pouvant siéger au côté de Nardone.

Dominique Perben a proposé aux élus que ce groupe UMP soit présider par le député Michel Havard, battu dans le 5ème arrondissement de Lyon, mais il est secrétaire départemental de l’UMP et souvent présenté comme la relève pour sa formation. Michel Havard sera sans doute la vraie relève de la droite lyonnaise. Parmi les trois prétendants précités, il est le seul à pouvoir bénéficier du soutien des militants ainsi que d’une assise nationale puisqu’il est député. Il a intérêt à s’imposer rapidement, et sa capacité à “manager” Amaury Nardone sera le premier test de son autorité. À suivre, mais quel gâchis pour la droite lyonnaise centriste.

Et pourquoi pas aussi, puisque qu’on n’en parle jamais, François-Noel Buffet comme potentiel leader de la droite lyonnaise ? Dans le tas, il me semble avoir un meilleur bilan que les Havard, Hamelin et consorts ! Car il a une carte de plus : il a été élu maire d’Oullins dès le premier tour.

Azzedine Benelkadi

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.