La remise de la Légion d’Honneur à un militant qui depuis 25 ans a toujours œuvré pour les avancées en matière de diversité sociale et en entreprise.

En apprenant que Jihade Belamri allait recevoir la Légion d’Honneur des mains du préfet du Rhône, Jacques Gérault, je me rends dans les salons de la préfecture réservés pour cette décoration qui souligne le travail de terrain fourni depuis des années. D’ailleurs, en arrivant sur place, je constate que c’est avant tout un comité restreint qui est présent mais qui compte beaucoup dans la vie de Jihade. A commencer par les membres de sa famille qui l’entoure ainsi que sa fille et sa femme qu’il remercie d’avoir été à ses cotés dans les moments difficiles. Cet marque d’affection appuyée montre s’il en était besoin le rôle et l’équilibre que sa femme apporte à une vie d’entrepreneur qui le conduit à être souvent absent.

Entre la France et l’Algérie ou le conduisent ses affaires, Jihade n’a pas ménagé ses efforts pour réellement réaliser ce pont entre la partie occidentale et orientale de la méditerranée. La présence du consul d’Algérie, Mr Thouria, du recteur de la Grande Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, de nombreux élus(es) et membres associatifs montrent le respect de ce parterre de personnalités lyonnaises pour un homme qui a beaucoup travaillé avant de créer son entreprise BEE Ingénierie. Là aussi, la symbolique est aussi forte car BEE est implantée à la fois à Villeurbanne et à Alger. Comme si un destin singulier devait amener l’entrepreneur Jihade d’un bord à l’autre de la coté méditerranéenne.

Un autre engagement de cœur l’a amené à mettre en place Cré Acteur Adam Vénissieux afin d’aider les futurs entrepreneurs dans leurs premières démarches en ayant toujours à l’esprit la concrétisation et la viabilité du projet amené. Ce travail n’a pas échappé à l’œil expert et avisé de Jacques Attali qui a tenu à ce qu’il soit à ses cotés pour ses conseils et afin de réaliser le rapport de la Commission pour la libération de la croissance.

Le préfet du Rhône ayant souligné son parcours républicain et après qu’il a reçu la Légion d’Honneur, je m’approche pour lui poser quelques questions  sur ce qu’il ressent : « Ce qui me touche aujourd’hui, c’est la présence de ma famille, mes proches, mes amis(es) qui avaient la larme à l’œil. Cela restera pour moi un souvenir très fort. Je me considère comme un enfant de l’Euroméditérannée avec à mes cotés et à petite échelle le préfet et le consul d’Algérie ». Mais s’appeler Jihade et recevoir cette distinction, c’est une symbolique aussi très forte et qui interpelle : « Lorsque j’ai créé ma société dans les années 90, il est vrai que s’appeler Jihade pouvait être un handicap mais aujourd’hui avec l’évolution des mentalités et l’ouverture aux forces de la diversité, c’est beaucoup plus facile d’imposer un nom comme Jihade. On parle souvent d’exemplarité, alors si cette Légion d’Honneur peut inspirer la jeunesse des quartiers populaires et créer des vocations d’entrepreneurs alors ce serait en tout points positifs. »

Les projets futurs pour Jihade seront axés sur le développement de quatre antennes Cré Acteurs Adam pour toujours coller à la réalité du terrain et de l’action citoyenne.

Azedine Haffar

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.