Après trois défaites d’affilée sans même inscrire un but, le LHC devait se rassurer contre Strasbourg, lanterne rouge de la ligue Magnus de hockey, ce dimanche 7 janvier. C’est chose faite après un match sans difficulté, dominé de bout en bout par les Lyonnais.

La rencontre avait mal débuté pour les Lions qui se retrouvaient en infériorité numérique après seulement 26 secondes de jeu. Cela ne les a pas empêché pas de se créer des occasions et c’est Quentin Berthon qui a réalisé le premier tir du match, bien détourné par le portier strasbourgeois. À la 5ème minute, les Lions ont obtenu leur premier powerplay mais n’ont pas trouvé la faille en supériorité numérique. Lévesque a mis par deux fois le gardien à contribution sans parvenir à ouvrir la marque, puis Correia et Gerling, de retour ce soir, n’ont pu pousser le palet devant la cage.

À 12 minutes 30 de jeu, les Lions ont cru ouvrir le score d’un tir à la bleue mais le but fut refusé pour crosse haute. Les Lions réalisaient un bon début de partie et il ne manquait qu’un but pour les récompenser. Celui-ci arriva quelques minutes plus tard. Aubin Lamirault servit parfaitement dans son dos Fabien Kazarine qui parvint à tromper le portier sous la barre, permettant aux Lions d’inscrire leur premier but depuis trois matchs et d’envoyer les siens aux vestiaires avec une longueur d’avance.

Les Lions ont démarré fort la deuxième période. Gerling a touché le montant après seulement 30 secondes de jeu. Puis, sur l’action suivante, c’est Dave Labrecque qui, cherchant la déviation, a parfaitement trouvé Correia au rebond pour inscrire le but du 2-0. Les Lions étaient en forme et ne comptaient pas en rester là. 2 minutes plus tard, Samuel Takac se jouait superbement du gardien et donnait trois buts d’avance aux Lyonnais.

Par la suite, Valentin Michelle, attaquant des rouges et bleues et ancien Strasbourgeois, a été victime d’un vilain contact qui l’empêcha de poursuivre la rencontre. La tension montante, une altercation a été évitée de justesse grâce à une rapide intervention des arbitres. Le LHC termina la période avec un quatrième but, signé Fabien Kazarine, à 4 minutes de la fin du deuxième tiers-temps et.

Crédit Adrien Aazzab.

Crédit Adrien Aazzab.

Pour la troisième et dernière période, les Lions sont repartis sur les mêmes bases. Labrecque puis Correia n’étaient pas loin d’inscrire le cinquième but dans les premières secondes. Les Strasbourgeois ont peu inquiété les Lyonnais et Stojanovic qui a gardé sa cage inviolée, une première depuis le 24 octobre dernier. Le LHC a annihilé toutes possibilités de révolte. Les attaques étant longues et méthodiques, elles ont empêché toute occasion de contre-attaque des alsaciens. À dix minutes de la fin du match, les Lions ont profité de l’apathie de leurs adversaires pour tuer le match et inscrire à nouveau deux buts coup sur coup par Jordan Sims et Julien Correia.

Score final : 6-0.

Avec cette victoire, le club lyonnais casse sa série de défaites et revient à trois points de la quatrième place et des Rapaces de Gap, qu’ils affronteront ce vendredi 12 janvier dans un match qui s’annonce déterminant pour la suite de la saison.

Adrien Aazzab