Après avoir créé l’exploit en sortant le Paris FC en 16èmes de finale, l’AS Saint-Priest a une nouvelle fois été gâtée par le tirage au sort de la Coupe Gambardella. Les San-Priots ont accueilli ce dimanche après-midi, l’Olympique de Marseille, finaliste de l’exercice la saison dernière, pour une affiche trois étoiles puisque les locaux ont reçu leur hôte pour l’occasion au Groupama OL Training Center. Une rencontre forte en rebondissements qui a tenu toutes ses promesses mais qui a vu l’élimination des sang et or sur le score de 0-1.

8èmes de finale de la Coupe Gambardella opposant l’AS Saint-Priest à l’Olympique de Marseille ©FFF

Les coéquipiers d’Ahmed Guettaf avaient rendez-vous avec l’histoire, leur histoire. En recevant l’OM, grand favori de cette édition 2017/2018, l’AS Saint-Priest avait à cœur de prolonger le rêve dans la plus prestigieuse coupe des moins de 19 ans. Et c’est devant près de 1 600 spectateurs bouillonnants que les joueurs de Saint-Priest devaient aller décrocher leur ticket pour les quarts de finale.

Première mi-temps : des locaux surpris d’entrée

Dès le début du match, les Marseillais ont clairement confirmé leur statut de favoris de la compétition. Avec un pressing haut et agressif, ils ont étouffé les relances san-priotes et se sont créées les premières occasions franches. Il n’a fallu que de 10 minutes de jeu pour que les phocéens surprennent des sang et or malchanceux. Sur une remise en touche côté gauche, Wassim Aouachria place un retourné acrobatique qui lobe Chorfa, le portier san-priot et envoie le cuir au fond des filets. Déjà 0-1 pour l’OM qui surprend une équipe de Saint-Priest pantoise. Surpris mais pas abattus, les locaux se sont alors montrés dangereux eux aussi. À la suite d’un contre rondement mené, Justin Bassinga a obtenu un bon coup franc excentré à l’entrée de la surface de réparation marseillaise (18ème). S’en chargeant lui-même, il a obligé Ahmadou Dia à dévier le ballon sur sa transversale. L’égalisation est manquée de peu.

Mené au score, Saint-Priest a alors pris le jeu à son compte en multipliant les occasions. À l’image de Bassinga une nouvelle fois qui, sur un bon décalage de Mamdouh s’est retrouvé seul face au portier marseillais, mais sa frappe file au-dessus du cadre (29ème).

Les Marseillais n’ont pas levé le pied pour autant. Grâce à ses relances avec une précision chirurgicale, le gardien phocéen Ahmadou Dia plaçait ses coéquipiers dans de très bonnes dispositions en attaque, ce qui leur permettait de créer le danger dans le camp san-priot.

Dans les dernières minutes de cette première période, le match s’est emballé et les occasions se sont multipliées de part et d’autre. À la 40ème minute, à la suite d’un bon travail de Moussa, qui est parvenu à centrer après avoir éliminé son vis-à-vis, Rayan Ech-Chergui a manqué de réalisme et raté sa reprise à bout portant. Dans le temps additionnel de la première mi-temps, Wassim Aouachria auteur de l’ouverture du score, a manqué de peu le doublé à la suite d’une belle frappe enroulée qui s’est écrasée sur la barre transversale de Chorfa.

Score à la mi-temps : 0-1 pour Marseille

Réaction d’un supporter san-priot suite à cette première mi-temps riche en occasion : « on assiste à un vrai match de football, c’est super ! C’est vraiment dommage qu’on prenne ce but dès les premières minutes de jeu, mais on a quand même montré un beau visage après l’ouverture du score et on sent que les gars ont envie de montrer à Marseille qu’ils ne vont rien lâcher. On verra en deuxième mi-temps, mais en tout cas on va continuer à pousser en tribunes ».

©ASSaint-Priest

Deuxième mi-temps : Ahmadou Dia bourreau des sang et or

Dos au mur, les hommes de Lionel Bah revenaient des vestiaires sur les chapeaux de roues avec une percé dès la 51ème minute de Ech-Chergui qui a buté sur une bonne défense marseillaise. Huit minutes plus tard, à la suite d’un dégagement de Chorfa, Bassingua prenait l’avantage sur son adversaire mais s’est fait déséquilibrer à l’entrée de la surface de réparation par Jérémy Mizrahi. Ce dernier a été expulsé par l’arbitre pour un deuxième carton jaune. La tension est montée sur le terrain et dans les tribunes. Les locaux, évoluant alors à 11 contre 10, ont tout tenté pour égaliser, mais ont cruellement manqué de réalisme devant les cages d’Ahmadou Dia. Ce dernier, ex-pensionnaire du club de la banlieue lyonnaise, a contrarié ses anciens coéquipiers durant tout le second acte. En infériorité numérique, les hommes d’Olivier Jannuzzi ont dressé un mur blanc et bleu en défense. Malgré leur domination, les San-Priots ont peiné à se montrer dangereux dans les derniers mètres.

Ce n’est qu’à la toute fin de la rencontre que le match a pris une tournure épique. À la 89ème minute, alors que les sang-et-or jetaient leurs dernières armes dans la bataille, Moussa, dans un éclair de génie, a donné le tournis à son vis-à-vis et lancé subtilement Bassinga. Ce dernier a été bousculé dans la surface de réparation. Sur une faute peu évidente, monsieur Billy a sifflé le pénalty. Le public est en émoi et donne de la voix. Jessy Roland prend ses responsabilités, mais le milieu de terrain voit sa frappe détournée sur le poteau par un Dia imprenable. Dans la foulée, ayant bien suivi l’action, il a placé une reprise qui a cette fois-ci heurté la barre transversale. Dans les secondes qui ont suivi, Saint-Priest aurait même pu bénéficier d’un deuxième pénalty pour une main dans la surface, évidente cette fois-ci, mais l’arbitre n’a pas bronché et a sifflé la fin du match, envoyant l’Olympique de Marseille en quarts de finale de la Gambardella.

©ASSaint-Priest

C’est une issue cruelle pour les sang et or qui voient leur belle épopée s’arrêter brutalement. Les joueurs du président Patrick Gonzalez pourront nourrir des regrets tant ils ont su mener la vie dure aux Marseillais. Mais c’est l’expérience qui a primé ce dimanche après-midi et les San-Priots peuvent sortir la tête haute de la compétition. Il n’y a donc plus de club rhodanien en Coupe Gambardella.

 

Gambardella U19 (8ème de finale) à Décines, stade Groupama Training Center, l’AS Saint-Priest perd contre l’Olympique de Marseille 0-1 (0-1 à la mi-temps).

But de Aouachria (10ème).

Exclusion : Mizrahi (58ème)

AS Saint-Priest : Chorfa, Rouahi, Torche, Aksu, Beloucif, Guettaf (cap), Maalaoui, Magat, Maussière, Mebarki, Zouma, Adni, Aktas, Benyounes, Doucoure, Kailu, Laure, Le Meur, Maalaoui, Mamdouh, Roland, Bassinga, Ech-Chergui, Moussa, Soumah. Entraineur : Lionel Bah.

Olympique de Marseille : Dia, Mizrahi, Nkounkou, Ousfane (cap), Kari, Mezine, Khetir, Mendy, Loubassi, Hadjiem, Callejon, Aouachria, Guilhen. Entraineur : Olivier Jannuzzi.

 

Officiels :

  • Arbitre centre : Billy Corentin
  • Arbitre assistant 1 : De Quarti Dario
  • Arbitre assistant 2 : Dujardin Florian
  • Délégué principal : Aguero Éric
  • Observateur principal : Waniart Thierry

 

Tous les résultats des 8èmes de finales

  • Toulouse FC 3 – 0 AC Ajaccio
  • FC Sochaux Montbéliard 0 – 0 EA Guingamp (tab : 4-2)
  • US Orléans Loiret 1 – 0 FC Chambly
  • AS Saint-Priest 0 – 1 Olympique de Marseille
  • US Concarneau 2 – 0 Evreux FC 27
  • Girondins de Bordeaux 2 – 3 Tours FC
  • Bourg en Bresse P. 0 – 0 Stade Brestois 29 (tab : 6-7)
  • ESTAC Troyes – Stade Rennais FC (non joué)