Les féminines de l’Olympique de Vaulx-en-Velin enchaînent les bons résultats. Le Lyon Bondy Blog s’est entretenu sur ce début de saison canon avec Tazghat Fartas, président du club : pour lui, “le foot féminin, c’est l’avenir”.

 

La saison passée s’était terminée sur un désenchantement : à cause de la crise sanitaire, les féminines n’avaient pas pu se battre pour la montée en R2, ce qui avait finalement profité au FC Lyon. La saison a tout juste repris et le club a déjà pu prendre sa revanche en demi-finale de la coupe Vial du Rhône, en battant leur adversaire 2 à 1. La finale de la coupe se jouera ce samedi 10 octobre prochain à Chazay, face au Caluire FF 68.

Les vaudaises ont même pu faire la passe de deux ce dimanche 4 octobre. Pour le compte du 3e tour de la Coupe de France, elles ont ainsi disposé une deuxième fois du FC Lyon au bout du suspense, lors d’une séance de tirs au but. 

Suite à ces bons résultats, le président Tazghat Fartas est revenu avec nous sur les objectifs de l’équipe. 

 

Les supporters pourront-ils se rendre à la finale de la coupe Vial ce samedi ?

Oui, même s’il n’y en aura sans doute pas beaucoup. Aujourd’hui, les supporters ce sont en grande majorité les éducateurs et les jeunes du club : le samedi, ils joueront leurs matches de championnat. 

 

La section féminine évolue vite, quels sont vos objectifs pour cette saison en championnat ? 

Nous avons créé la section féminine en 2018-2019. Dès la première saison, nous avons survolé le championnat, ce qui nous a décidé de nous inscrire en D2. On est tout de suite montés en D1, mais la crise sanitaire nous a obligé à arrêter le championnat. C’est donc le FC Lyon qui est monté en R2 plutôt que nous. Cette année, on va donc continuer à essayer de jouer la montée.

 

L’équipe était à la recherche d’un nouvel entraîneur pour la saison : l’avez-vous trouvé ?

Pour l’instant c’est moi qui coache, avec un jeune que je suis en train de former. Il a beaucoup de qualités, mais il faut vraiment être prêt avant d’entraîner les féminines. Elles ont fait une très belle saison l’année passée, donc j’attends le meilleur moment pour lui passer le relais. Je le lâche doucement sur la piste, il apprend vite et d’ici deux ou trois mois il devrait être prêt !  

 

Vous êtes partenaires de l’Olympique Lyonnais : qu’est-ce que cela représente pour un club comme l’Olympique de Vaulx-en-Velin ? 

Cela nous apporte notamment de la notoriété par rapport à l’emblème de l’OL. De temps en temps, on fait également des modules de formation chez eux. Ils appellent aussi parfois nos jeunes pour être ramasseurs de balles ou les invitent à certains matches dans la saison, ce qui est positif pour les enfants. 

 

Vous avez également recruté de nouvelles joueuses. Comment se passe la promotion au sein du club ? 

Oui, nous avons 5 recrues, qui ne sont pas issues du cru même si les U20 arrivent derrière. 

Cette équipe U20 est une véritable victoire. Faire jouer des jeunes filles de quartier c’est un beau challenge, alors qu’il y a beaucoup de villes ou de campagnes où il n’y a pas de féminines !

 

Développer le foot féminin, c’est un de vos objectifs ?

Oui, c’est l’avenir du club. Le foot féminin et les autres disciplines dans leur ensemble, c’est l’avenir. C’est très bien que ça avance.