Le 26 mai, au bord du quai Rambaud près de Confluences, se tenait l’Extra ! Nuits Sonores pour une après-midi forte en chaleur et en découverte. Un open air qui a pour objectif de sensibiliser un maximum de personnes sur la question des réfugiés.

C’est sous un soleil écrasant que des centaines de personnes dansent au rythme de la musique du collectif French House Records pendant que d’autres se détendent à l’ombre profitant de ce week-end de l’ascension. Skateboard, graffiti, détente, cuisine du monde et danse, un programme aux couleurs de l’été.

L’association SINGA, en partenariat avec la plateforme Action Emploi Réfugiés offre tout au long de l’après-midi ensoleillée plusieurs activités. Entre autres, un blind-test géant est proposé pour casser les stéréotypes des réfugiés. Souvent dénigrés, ces derniers sont régulièrement mis à part. Pourtant, Freddy Mercury, Wyclef Jean, Bob Marley, ces grandes icônes qui ont bouleversé le monde de la musique en faisaient partie. C’est bien le message véhiculé de cet open air : « On veut changer le regard qu’ont les gens sur les réfugiés parce que souvent, quand on parle d’eux, les gens se braquent » déclare Soraya Addi, chef de projet.

Il reste cependant difficile pour les associations d’attirer tous les jeunes quand la musique des cinq DJs (: Paul Schneider, Florent Volt, Adrein GartnerClement Prader et Miskeyz)  font vibrer tout le square.

Hormis les stands de bière répartis sur l’ensemble du square Général Delfosse, des communautés en lien avec l’association SINGA proposent des plats venus d’ailleurs pour le plus grand plaisir des festivaliers. La communauté béninoise accompagnait cette journée en mettant en avant ses atouts culinaires : « C’est agréable de pouvoir partager sa culture avec des personnes qui ne connaissent pas forcément. Ils apprennent des choses et nous aussi. Nous sommes venus au dernier moment, on appréhendait un peu, mais les gens sont curieux et contents de nous voir » se réjouit le président de l’association Les Amazones.

Pour rajouter un peu de couleur, l’open air accueille également l’association La Coulure, un groupe d’artistes spécialisé dans le graffiti. Ils proposent deux stands permettant de laisser libre cours à son imagination.

Organisé lors du grand week-end de l’ascension, nombreuses sont les personnes à s’être déplacée pour cet évènement réunissant festivité et humanité. Le temps estival redonne le sourire aux jeunes venant fêter l’arrivée des beaux jours. Un Open Air particulier qui, pour la première fois dans le cadre des Nuits Sonores, s’engage en sensibilisant les jeunes à des sujets de société importants, notamment les réfugiés.

Cette initiative humaine est une réussite.