Les élèves du collège Pierre Valdo dans le cadre du projet Erasmus+ FairPlay4EU ont aujourd’hui découvert une nouvelle facette des Pays Bas. Ils ont visité la ville de Bois-Le-Duc situé à 20 minutes d’Eindhoven. Ils ont également participé à une vente de charité dans l’école SintLucas qui les accueillent. Entre patrimoine et modernité, entre tradition et innovation, voici le récit d’une journée dans un pays qui bouge et qui inspire.

Une page d’Histoire à Bois-Le-Duc

Aujourd’hui les élèves se sont rendus à Bois-Le-Duc, petite ville typique du Nord Brabant, la région d’Eindhoven. Ils ont pu y découvrir des ruelles et des façades centenaires, une architecture préservée et quelques monuments chers à l’histoire locale comme la statue de Jérôme Bosch, la maison où il a vécu mais aussi la plus ancienne maison en briques des Pays Bas et la cathédrale Saint Jean (et oui, comme à Lyon !). C’était très différent d’Eindhoven qui est une ville industrielle et beaucoup plus moderne. Guidé.e.s par des habitants, ils sont montés au sommet du clocher de la cathédrale. Ils ont pu découvrir toute la machinerie qui s’y trouve : les cloches, l’horloge, l’orgue. Ils ont également pu admirer la vue tout en haut des 62 mètres, et s’apercevoir à quel point le paysage est plat…

Au sommet de la cathédrale Saint-Jean (Crédits : Thomas Domenichini / Collège Pierre Valdo)

Donner une chance aux futurs talents

Le soir, Une partie des élèves est revenue au collège avec leurs correspondants afin d’assister à une tradition de l’école SintLucas : une vente aux enchères caritative. En effet, SintLucas est une école spéciale axée sur la création et les arts (visuels, plastiques, etc…). Les élèves de cette école produisent énormément d’œuvre et une fois par an, ils proposent de les vendre aux enchères. L’argent récolté va à une association : ici en l’occurrence à l’association Make A Wish qui offre de réaliser les rêves des enfants malades. Les élèves ont découvert un moyen original d’être solidaire. C’est aussi une occasion de mettre en valeur le talent des élèves. Ils ont trouvé intéressant de le comparer au Cross du collège Valdo qui, lui aussi, parraine une association caritative. Le cross met en valeur les performances sportives alors qu’à SintLucas ce sont les talents artistiques qui sont valorisés. Ils ont aimé l’idée d’organiser des moments festifs avec les familles dans l’école. Tous les adultes se croisent et partage un bon moment, pas seulement pour parler des résultats et de la discipline.

L’une des œuvres vendue aux enchères à l’école SintLucas (Crédits : Thomas Domenichini / Collège Pierre Valdo)

Les élèves ont été inspirés par cet évènement, pourquoi ne pas reprendre l’idée et s’inclure plus dans la vie de l’école ? Pourquoi l’école, elle, ne se laisserait pas plus guider par ses élèves.

 

Rédigé par les élèves du collège Pierre Valdo

Pour le Lyon Bondy Blog

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.