Après n’avoir récolté qu’un point lors de ses deux premières rencontres, le Sporting Club de Lyon affrontait Concarneau pour le compte de la 3e journée de National.     

Défaits 3-1 à Sète la semaine dernière, le club de Mohamed Tria comptait bien lancer sa saison sur sa toute nouvelle pelouse du Stade Balmont. Les hommes d’Emmanuel Da Costa n’ont cependant pas tardé à être refroidis, en concédant un penalty obtenu par Hacène Benali, bien décalé par Abdourahim Moina. Gégousse se charge du pénalty et envoie le ballon à la gauche de Maxime Hautbois, pris à contrepied (0-1, 4’). Les Lyonnais ne se laissent pas assomer et s’essaient à la frappe mais Ayari, visiblement gêné, envoie sa frappe à côté (6′). Dans les minutes qui suivent, le numéro 23 se met à nouveau en évidence et obtient à son tour un penalty, transformé par Pierre-Charles (1-1, 11’). 

Alors que le match faiblit en rythme et qu’aucune équipe ne se montre réellement dangereuse, les joueurs lyonnais encaissent un deuxième but sur un coup franc aux 40 mètres que Gégousse dépose sur la tête de Jannez, alors que Hautbois est heurté dans les airs sur une sortie incertaine (2-1, 35′). Le gardien sang et or reste au sol quelques minutes avant de reprendre place, visiblement touché, dans les buts lyonnais. À quelques secondes de la mi-temps, Moina gratte un ballon dans la surface duchéroise mais Maanane laisse filer son centre devant un but ouvert.

Première apparition pour Araujo

Au retour des vestiaires, Hautbois, sérieusement touché sur le deuxième but de Concarneau, cède sa place à Kacou (46’). A l’heure de jeu, c’est Araujo, la nouvelle recrue lyonnaise, qui remplace Ivan Botella (59’). Le SCL semble se ressaisir suite à l’entrée de l’ailier formé au LOSC, qui récupère un ballon et lance Rivas dans la profondeur qui manque le cadre (66’). Les hommes de Manu Da Costa continuent de mettre la pression, notamment via un coup franc de Pierre-Charles boxé par le gardien breton (68’) puis une frappe bien au-dessus de Tounkara (73’) après une belle remise venue du côté gauche. Plus timidement, Concarneau s’approche du but de Kakou sur une frappe lointaine de Maanane, trop écrasée, puis sur une tête manquée de Gégousse (80’). 

Un temps fort en supériorité numérique

Les gradins retrouvent espoir après une vilaine faute de Benali sur Araujo, synonyme de deuxième carton jaune pour l’attaquant des Thoniers. C’est notamment autour d’Araujo, hyperactif sur son côté droit, que le Sporting redoublent d’effort pour recoller. Pas de réelle balle de but cependant jusqu’au bout des cinq minutes de temps additionnel. Le score ne bougera pas, et c’est une deuxième défaite en trois journées pour le club lyonnais, pour sa première de la saison au Stade Balmont. L’équipe lyonnaise se déplacera à dès vendredi pour tenter de s’extirper de cette 17e place.

Manu Da Costa a exprimé sa déception en conférence de presse.

Le coach de l’US Concarneau, Stéphane Le Mignan, a tenu à mettre en avant les qualités lyonnaises.

Feuille de match National J3. 20h00 – Stade Balmont

Sporting Club de Lyon :

(1) HAUTBOIS (Kacou, 46’) ; (28) NGWABIJE ; (2) BONG [C]; (29) JACOB ; (26) PIERRE-CHARLES ; (23) AYARI ; (6) FAHDLOUN; (24) GBELLE ; (20) BOTELLA (Araujo, 59’);  (7) TOUNKARA ; (11) RIVAS 

Remplaçants : (40) KACOU ; (18) LOUISERRE ; (33) ARAUJO; (21) GHEZALI ; (9) NORMEL

Cartons jaunes : Ayari (36’), Jacob (34’), Rivas (45’)

US Concarneau : (1) VIOT ; (3) BILINGI ; (4) JANNEZ ; (6) MOINA (Ndao, 69’) ; (7) BENAU ; (8) BOUBAYA ; (9) MAANANE (Ley, 90’); (10) GEGOUSSE (Laurent, 87’) ; (15) OUANEH ; (18) BADJI ; (26) SINQUIN

Remplaçants : (16) MAITRE ; (11) JOURDAN ; (12) NDAO ; (21) LEY ; (29) LAURENT

Cartons jaunes : Benali (31’)

Les derniers articles par Maxime Pechkechian (tout voir)