La présidence de l’université Lumière Lyon 2 a annoncé lundi 14 mai que les partiels du 15 au 29 mai ne se tiendront pas. Ce lundi, les étudiant et personnels mobilisés contre la loi ORE ont empêché la tenue de ces partiels.

Lundi, les étudiants et personnels se sont mobilisés contre la loi ORE. Finalement, la présidence de l’université Lumière Lyon 2 a annoncé avant-hier soir en début de soirée que les épreuves sont annulés. En faisant référence aux incidents, l’équipe présidentielle a annonce à ses étudiants « La session d’examens ne pouvant se dérouler dans des conditions acceptables sur les campus Porte des Alpes et Berges du Rhône, et face au risque de voir le scénario de ce matin se reproduire les prochains jours, nous avons décidé de ne pas tenir les épreuves sur table prévues entre le 15 et le 29 mai ».

Une centaine d’étudiants se sont mobilisés pour réussir à empêcher la tenu des partiels qui étaient prévus lundi matin. Les campus de la Portes des Alpes, et celui des Berges du Rhône ont été bloqués. Les forces de l’ordre ont du intervenir et déployer des actions de sécurité pour empêcher les étudiants de rentrer. Des modalités alternatives d’examens vont être mis en place selon les UFR. Les dates seront fixées prochainement par mail aux étudiants et reposeront « à la fois sur le contrôle continu et des devoirs à la maison”, a annoncé la présidence dans son mail.

@Université Lumière Lyon 2 / Informations de la présidence de l’université Lumière Lyon 2 sur la tenue des examens

 

Examens annulés à l’université Lyon 2

Sur le site de l’université, l’équipe présidentielle a posté lundi soir un compte rendu des blocages des campus. Suite aux circonstances, les examens ont été annulés car ils ne « pouvaient se dérouler de manière satisfaisantes » et « dans des conditions acceptables » Quelque heures avant l’annonce de l’université Lyon 2, la ministre de l’Education supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal avait promis dans une interview de BFMTV que tous les examens auront lieu partout en France. Elle l’a notamment rappelé sur Twitter.

 

@Twitter de Frédérique Vidal /. Tweet de Frédérique Vidal sur les blocages dans les universités.

Aujourd’hui, les deux campus restent fermés d’accès aux 28 000 étudiants. Les étudiants attendent toujours des informations sur le tenu de leurs examens. L’université Lyon 2 n’est pas la seule à être dans le doute sur l’organisation des partiels suite aux blocages. Le 9 mai, l’université Grenoble-Alpes a aussi annulé les épreuves de l’UFR des sciences humaines et sociales. Le 11 mai, des étudiants de l’université de Nanterre et de Science-Po Paris n’ont pas pu passer leur partiel suite à la manifestation des étudiants et des cheminots. Et, le 14 mai, au moins 700 étudiants marseillais n’ont pas pu passer leurs épreuves après le blocage d’un site universitaire de la Canebière.