Un groupe d’élus de tous bords politiques a décidé de mettre en ligne une pétition intitulée « Stop au viol de la laïcité » afin de mettre en lumière certaines pratiques émanant d’élus portant atteinte au principe de laïcité qui doit s’appliquer aux institutions publiques et à leurs représentants.

Je rencontre Lotfi Ben Khelifa à Vénissieux. Il est élu municipal (PS) et l’un des auteurs de la pétition.

Pourquoi cette pétition ?

Soit on dit qu’on est dans un Etat laïc et on applique cette règle, sans exception territoriale comme en Alsace-Moselle où l’on rémunère des représentants du culte. Ou encore l’exemple des subventions de fonctionnement en fonction du nombre d’enfants inscrits dans les écoles privées, la ville de résidence de l’enfant doit verser une subvention à cette école. On détourne les règles en fonction du client. Je suis contre les aménagements car cela favorise une communauté plus qu’une autre. On tolère certaines exceptions comme le cas de l’Elysée qui aménage des horaires différents pour passer des concours à des étudiants de confession juive. Les exemples sont nombreux et s’appliquent à toutes les religions.

 

Vous ciblez directement André Gerin, ancien maire de Vénissieux (1985-2009), et dont vous êtes élu depuis 2008, et maître d’œuvre de la commission sur le voile intégral. 

Il a développé le clientélisme à Vénissieux, en accueillant l’Union des Jeunes Musulmans depuis 1985 et en invitant régulièrement Tariq Ramadan alors qu’on l’a diabolisé. Aujourd’hui il est devenu fréquentable. Vénissieux est la ville où il y a le plus de mosquées en France. A chaque fois il doit y avoir un accord de la mairie. A un moment donné il a fallut asseoir un électorat (musulman, le plus important de la ville, ndlr), aujourd’hui on en a plus besoin, on les met au ban pour se tourner vers l’électorat du Front National. La burqa n’est pas l’enjeu premier en France. Les gens se demandent comment manger, scolariser les enfants, se soigner. On a donné de l’argent pour sauver les banques mais pas pour la Sécurité sociale. On a fait l’amalgame entre immigration-délinquance-islamisme pour cacher les vrais problèmes. Les musulmans aspirent à une vie tranquille, comme tout le monde.

 

Avez-vous des propositions ?

Oui, elle est simple et à portée de tous. A tous ceux qui veulent changer le système, être respectés et considérés, il faut voter. La carte de vote est l’arme démocratique. Si demain la révolte des habitants des quartiers populaires se fait dans les bureaux de vote, ces discours on ne les retrouvera plus. Il faut que la population puisse avoir des élus qui les représentent, en termes de parité, de classe sociale. Il y a 18% de femmes à l’Assemblée nationale et 13% à la tête de mairie.

lien de la pétition sur le site: Mesopinions.com

 

Rafika Bendermel

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.

Les derniers articles par La rédaction (tout voir)