LA POLITIQUE EUROPÉENNE | Les frontières européennes connaissent deux types de mouvements. D’un côté, les frontières intérieures s’atténuent ; de l’autre, les frontières extérieures sont renforcées. Les autorités nationales et supranationales d’Europe mènent une politique migratoire dite « d’externalisation » : en contrepartie de fonds, les pays en périphérie du continent – le Maroc, mais aussi la Turquie et la Libye notamment – sont incités à retenir sur leur sol les migrant·e·s. Intéressons-nous d’un peu plus près à cette logique et à ses conséquences au Maroc…

 

 

HUMANITÉ CLANDESTINE – histoires de migrant·e·s subsaharien·ne·s au Maroc

Le 24 décembre 2017, l’ONU annonce que le Maroc accueillera la Conférence internationale sur la migration en décembre 2018. Quelques jours avant, il coprésidera le onzième sommet du Forum mondial sur la migration et le développement à Marrakech.

Très médiatisée dans les années 2000, l’immigration au Maroc est un phénomène de longue date, aujourd’hui éclipsé par les drames libyen et turc. Parmi les étranger·e·s présent·e·s dans le pays, les migrant·e·s subsaharien·ne·s sont une population particulièrement vulnérable. Une équipe de jeunes journalistes indépendants s’est rendue à Tanger et ses alentours pour mettre en lumière leur situation.

Retrouvez tous les épisodes du webdoc :

Les origines

Les raisons du départ

Les parcours

Le logement

Les inégalités sociales

Le travail

Le racisme

Les violences policières

La politique européenne

La stratégie du Maroc

Les acteurs en présence

La frontière européenne

Le retour au pays

Perspectives

 

En partenariat avec Le Journal International.
 

Alexis DEMOMENT

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.