La semaine dernière, au quartier des UC à Bron, une réunion s‘est tenue pour soutenir Sarah. Cette lycéenne risque depuis plusieurs mois l’expulsion du territoire français. Récit.

” Elle a fait sa vie ici, la France est son pays “. Sa famille est ici, ses amis c’est nous, son avenir c’est vous, son avenir c’est son pays “.  Mercredi dernier, beaucoup s’étaient déplacés pour apporter leurs messages de soutien et d’espoir à la jeune Sarah, qui vit depuis plusieurs mois dans la crainte d’une expulsion. Mme Guillemot, maire de Bron, M.Rolland, représentant du réseau Éducation sans frontière, Mme Lartigue, présidente de la FCPE du lycée Jean Paul Sartre, les élèves du lycée Jean-Paul Sartre… Tous étaient présents pour montrer leur détermination à se battre afin que Sarah puisse effectuer ses études et  vivre une vie decente en France. Ils ont notamment écrit des lettres de soutien au préfet et organisé des pique-niques.

Les diverses parties prenantes de ce comité de soutien ont fait  un portrait élogieux de la jeune fille. Sa professeure de physique  la décrit comme une élève modèle, intégrée et persévérante, aussi motivée si ce n’est plus que ses autres camarades de classe.

Rappel des faits

Arrivée en 2005 à Marseille, après quelques mois passés là-bas, Sarah et sa mère viennent s’installer à Bron espérant ainsi donner à Sarah un meilleur avenir. Elle réalise sa troisième au collège Théodore Monod. Inscrite au lycée Jean Paul Sartre, elle y effectuera sans problème la fin de sa scolarité.  Le 11 avril 2009, elle reçoit un courrier de la préfecture lui indiquant qu’elle devra quitter le territoire français avant le 7 mai, ne possédant pas la nationalité française ni un titre de séjour.  2 mois plus tard, Sarah Bouledjias est toujours menacée d‘expulsion. Âgée de 18 ans, elle n’a qu’un objectif en tête : décrocher son bac scientifique afin de se présenter au concours d’infirmier.

Certains de ses camarades présents comme Hugo se mobilisent plus que jamais car pour lui “c’est un acte de civisme “. Un autre de ses camarades Florian dit le faire car soutenir Sarah “c’est une chose que tout le monde doit faire 

Ironie du sort pour Sarah, le jour de l’épreuve de philosophie le sujet était « la liberté et la justice ».  Malheureusement Sarah n’est pas la seule lycéenne à être ainsi menacée.  Son seul souhait est  de rester en France et de devenir infirmière “pour aider ceux qui habitent ce pays qu’elle aime tant”.

 

Auteur : Grégory Garcia

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.